Recherche en cours...


Recherche

château

Au début du 15e siècle, Roquefort appartient probablement à Pierre de Grammont, mort avant 1427 ; en 1470, sa veuve, Delphine Othon, dame de Roquefort, de Laudamie et de la Tour

Historique

Datation principale :
11e siècle (?) ; 14e siècle ; 4e quart 15e siècle ; Temps modernes ; 19e siècle
Commentaire historique :
Au début du 15e siècle, Roquefort appartient probablement à Pierre de Grammont, mort avant 1427 ; en 1470, sa veuve, Delphine Othon, dame de Roquefort, de Laudamie et de la Tour, co-dame de Camboulit, lègue tous ses biens dont Roquefort à son fils Bertrand, qu'elle a eu, avant 1453, de son deuxième mari, Guillaume de Lascazes (ou Las Cases), originaire du Languedoc (de la Chesnaye, 1867). En 1504, noble Dorde de Lascazes est seigneur de Roquefort qu'il tient du roi, avec toutes justices, maison, jardin, vigne et moulin (L. d'Alauzier, 1984). Les Lascazes se maintiennent à Roquefort jusqu'en sa vente en 1736 à Jacques Delfau, seigneur de Bouillac, trésorier de France en la généralité de Montauban (de la Chesnaye, 1867).
Le château conserve deux murs crénelés en moellons de tout venant qui ne semblent pas être une invention du 19e siècle, et qu'il faut donc considérer comme de possibles vestiges du premier château, peut-être du 11e siècle. Une archère à double traverse conservée dans une tour carrée témoigne d'une campagne de travaux au 14e siècle. Cette tour a été réaménagée en tour d'escalier à la fin du 15e siècle d'après la forme des fenêtres. Aucune trace ne semble en revanche subsister de la tour de quatre étages que Déodat de Lascazes aurait fait élever en 1520 (C. Didon, 1996). Les bâtiments résultent pour l'essentiel aujourd'hui de travaux réalisés aux 17e et 18e siècles, et au 19e siècle : la fenêtre en lancette, dont la création a entraîné la disparition d'une fenêtre du 18e siècle, appartient à ces dernières campagnes de travaux.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille ; moellon ; enduit
Matériaux de la couverture :
ardoise ; tuile plate
Vaisseau(x) et étage(s) :
2 étages carrés ; étage de comble
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe ; toit en pavillon
Commentaire descriptif :
Le château a été construit au bord du Célé, au pied d'une falaise. Le logis, en bord de route, est un grand bâtiment de deux étages avec ailes en retour. L'aile sud rejoint un groupe de corps de bâtiment qui comprend une tour carrée, en pierre de taille, où est conservée une archère à double traverse et, sous le hourd qui la couronne, deux baies murées assimilables à des créneaux. Le hourd, visible sur une carte postale du début du 20e siècle, a été récemment restauré. Les deux demi-croisées de l'élévation est, contemporaines de l'installation de l'escalier, ont des encadrements moulurés, avec baguettes croisées aux angles ou accolade sur le linteau.
A l'angle nord-ouest du château, un énorme rocher a servi de base à un bâtiment dont subsistent deux murs crénelés formant un angle.

Localisation

Commune :
Corn
Lieu-dit ou secteur urbain :
Château de Roquefort
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
2013 A03 350
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Corn (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604737NUCA - Aile nord vue depuis le nord. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Corn (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604732NUCA - Vue du site depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Corn (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604733NUCA - Tour et aile sud, vues depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Corn (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604734NUCA - Tour, élévation sud, détail : archère. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Corn (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604735NUCA - Tour vue depuis l'ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Corn (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604736NUCA - Rocher et mur crénelé, vus depuis le nord-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Corn (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604946NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 A03. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Aubert de la Chesnaye des Bois (François-Alexandre), Badier (Jacques), Dictionnaire de la noblesse..., t. XI, Paris, 1867, p. 610-611.
Pezet (A.), Notice historique sur la commune de Corn, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. VII, 1881, p. 150-151.
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 256.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 178.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
Référence :
IA46101505
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot