Recherche en cours...


Recherche

château de La Vayssière, puis de Gironde, dit aussi "borie"

Le château de La Vayssière fait partie des mas dépendants des terres de la commanderie des Templiers de Cras ; il prend ensuite le nom des Gironde qui l'occupent au 14e siècle,

Historique

Datation principale :
13e siècle ; 1ère moitié 19e siècle (?)
Année(s) :
1830
Justification de la datation :
porte la date
Commentaire historique :
Le château de La Vayssière fait partie des mas dépendants des terres de la commanderie des Templiers de Cras ; il prend ensuite le nom des Gironde qui l'occupent au 14e siècle, une famille de riches marchands cadurciens anoblis en 1339 par Philippe VI. Au siècle suivant, la seigneurie est passée aux d'Auriole : Antoine d'Auriolle accense les environs de la borie de La Vayssière, alias de Gironde, en 1450, en se réservant le droit d'occuper la borie en cas d'épidémie à Cahors (C. Didon 1996) : le logis est-il encore habitable à cette époque ? Le château est dit en mauvais état en 1504, lorsque Jean d'Auriole, évêque de Montauban, dénombre pour Gironde qu'il tient du commandeur du Bastit et de Cras, avec toutes justices (L. d'Alauzier, 1984). En 1508, Aymar d'Auriole, seigneur de Roussillon, lègue Gironde à sa femme ; Antoine de Reganhac est maître des lieux en 1577, et la suzeraineté passe par alliance des d'Auriole aux Gontaud de Cabrerets qui la conservent jusqu'à la Révolution (C. Didon, 1996).
Les vestiges conservés peuvent être datés du 13e siècle d'après la forme de la fenêtre géminée.
Les deux corps de bâtiments construits à l'arrière sont modernes, du 18e siècle ou peut-être de la première moitié du 19e : l'un d'entre eux porte l'inscription "1830 JEAN LEMOZI".

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon ; pierre de taille ; enduit
Matériaux de la couverture :
tuile plate ; tuile mécanique
Vaisseau(x) et étage(s) :
2 étages carrés
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe
Commentaire descriptif :
De l'édifice médiéval ne subsiste qu'une tour de plan carré, arasée et très remaniée, et le départ d'un mur antérieur sur lequel elle s'appuie au sud. Elle est bâtie en pierres de taille et moellons soigneusement équarris ; le mur plus ancien, de la hauteur d'un seul niveau, est en moellons plus petits et moins réguliers. L'élévation ouest conserve au premier étage une fenêtre géminée à colonnette, qui a été restaurée. Les traces de reprises visibles dans l'élévation sud semblent indiquer que celle-ci a été presque entièrement rebâtie. Au troisième niveau de l'élévation est, les latrines en encorbellement sur consoles ont été refaites à neuf.
Etat de conservation :
restauré

Localisation

Commune :
Cours
Lieu-dit ou secteur urbain :
Gironde
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
2013 B 41
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Cours (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605031NUCA - Bâtiment médiéval vu depuis le sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cours (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605032NUCA - Bâtiment médiéval, élévation ouest, détail : fenêtre géminée du premier étage. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cours (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605033NUCA - Bâtiment médiéval, élévation ouest, détail du rez-de-chaussée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cours (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605034NUCA - Vue d'ensemble depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cours (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605035NUCA - Vue d'ensemble depuis l'est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cours (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605036NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 B. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 216.
Clary (Abbé), Dictionnaire des paroisses du diocèse de Cahors, Cahors, Imp. Tardy, 1986, p. 89.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 188.
Bayrounat (Sandrine), L'occupation du sol au Moyen Age dans le canton de Saint-Géry, dans Quercy-Recherche, n° 125, oct.-déc. 2006, p. 13.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
Référence :
IA46101491
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot