Recherche en cours...


Recherche

demeure : repaire ?

D'après la carte de Cassini, l'endroit se serait appelé Les Granges dans la seconde moitié du 18e siècle, toponyme qui se serait déplacé sur celui de Bessal, à moins d'une i

Historique

Datation principale :
13e siècle (?) ; 16e siècle (?) ; 17e siècle
Commentaire historique :
D'après la carte de Cassini, l'endroit se serait appelé Les Granges dans la seconde moitié du 18e siècle, toponyme qui se serait déplacé sur celui de Bessal, à moins d'une inversion du cartographe. Ribot serait pourtant mentionné dès le 16e siècle, alors que la tour est possédée par les Faures (A. Foissac, 1934). Le repaire relevait sans doute de la seigneurie de Cénevières, possession des La Popie et des Gourdon au 13e siècle. La tour qui subsiste et les vestiges de ce qui était probablement un logis peuvent dater du 13e siècle. L'édifice a connu des campagnes de reconstruction ou d'agrandissement au 16e siècle et surtout au 17e siècle, auquel appartient la majeure partie du logis actuel.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
brique ; enduit
Matériaux de la couverture :
tuile plate ; tuile mécanique ; tuile creuse
Vaisseau(x) et étage(s) :
1 étage carré ; étage de comble
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe ; toit à longs pans brisés ; croupe brisée ; toit en pavillon
Commentaire descriptif :
Le repaire a été construit dans la plaine, sur la rive gauche du Lot dont il était sans doute un élément de contrôle. Sa haute tour carrée domine les bâtiments actuels, logis moderne et parties agricoles ; la tour se distingue aussi par son matériau de construction, la brique, alors que le matériau local est le calcaire. Trois petites baies chanfreinées à arc brisé, dont deux sont aujourd'hui murées, étaient ouvertes dans l'avant-dernier niveau ; une fente de jour chanfreinée, dans l'élévation nord-est, et un petit jour carré, au sud-ouest, appartiennent sans doute aussi à l'état d'origine. Un premier examen a permis d'identifier l'amorce d'un bâtiment de la même époque, séparé de la tour de quelques mètres, sans doute un logis.

Localisation

Commune :
Cénevières
Lieu-dit ou secteur urbain :
Ribot
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
2013 AB 40
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Cénevières (Lot), demeure : repaire ?.
Référence : IVR73_20134605041NUCA - Vue d'ensemble depuis l'est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cénevières (Lot), demeure : repaire ?.
Référence : IVR73_20134605042NUCA - Tour vue depuis le sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cénevières (Lot), demeure : repaire ?.
Référence : IVR73_20134605043NUCA - Vue depuis le sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cénevières (Lot), demeure : repaire ?.
Référence : IVR73_20134605044NUCA - Tour, élévation nord-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cénevières (Lot), demeure : repaire ?.
Référence : IVR73_20134605045NUCA - Fenêtre de l'élévation sud-est du logis. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Cénevières (Lot), demeure : repaire ?.
Référence : IVR73_20134605046NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 AB. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Foissac (Adrien), Notes sur Saint-Cirq-Lapopie, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. LV, 1934, p. 108.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
Référence :
IA46101486
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot