Recherche en cours...


Recherche

château

Un Roger de Salgues figure en 1097 dans un acte de restitution de terres à l'abbaye de Tulle. Un Rigaud de Salgues est mentionné en 1286 à propos de Miers, dont l'un des co-seig

Historique

Datation principale :
13e siècle ; 2e moitié 16e siècle (?) ; 1ère moitié 17e siècle (?) ; 19e siècle
Commentaire historique :
Un Roger de Salgues figure en 1097 dans un acte de restitution de terres à l'abbaye de Tulle. Un Rigaud de Salgues est mentionné en 1286 à propos de Miers, dont l'un des co-seigneurs est Pierre de Salgues en 1320. Un membre de la famille, Raymond de Salgues, accompagne en Italie Raymon de Gramat, évêque du Mont Cassin, vers 1326, et reçoit la dignité de partriarche d'Antioche en 1364 ; son seul parent connu serait Bertrand de Salgues, damoiseau. La seigneurie, sans doute tenue du baron de Gramat, passe des Salgues aux Bormes, et noble Jean de Bormes est dit seigneur de Salgues en 1360. La même famille, qui se dit également propriétaire du repaire voisin de Réveillon, est encore à Salgues au siècle suivant (E. Albe, 2005). En 1504, c'est Agnet de Salgues qui a la seigneurie du lieu, qu'il tient de l'abbé de Rocamadour et du baron de Gramat, avec son château "fort vieux et disruits, et pauvrement bastis", jardin et colombier (L. d'Alauzier, 1984) : il est possible qu'Agnet ait pris le nom du fief, car les Bormes n'auraient été remplacés par les Tanes que quelques décennies plus tard : en 1551 et 1556, c'est François de Tanes qui en est seigneur (E. Albe, 2005, p. 23, 24). En 1589, Salgues passe par mariage aux Plas de Tanes qui le possèdent jusqu'à la Révolution (id.),
La tour peut dater du 13e siècle, ainsi qu'une partie du corps principal du logis qui a connu une importante campagne de reconstruction au 16e ou au 17 siècle, puis de nouveaux aménagements probablement au 19e siècle.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille ; moellon
Matériaux de la couverture :
ardoise ; calcaire en couverture
Vaisseau(x) et étage(s) :
sous-sol ; 3 étages carrés ; étage de comble
Elévation extérieure :
élévation à travées
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe ; toit brisé en pavillon ; dôme
Escalier :
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Commentaire descriptif :
La tour en pierre de taille, sur plan carré de 8 m de côté environ, était une construction pratiquement aveugle. Un jour carré, chanfreiné, ouvre au ras du sol à l'ouest, indiquant la présence d'un sous-sol. La porte d'accès se trouvait au premier étage, dans l'élévation sud, où elle a été remplacée par une fenêtre. Un simple mur reliait la tour et le logis bâti en petits moellons disposés en assises régulières ; une porte chanfreinée et couverte d'un arc brisé, maladroitement appareillé, est conservée au premier étage de l'élévation ouest. La fenêtre moderne voisine, à gauche, a été installée dans une croisée.
L'arc brisé d'une porte apparaît dans une élévation de la cage d'escalier.

Localisation

Commune :
Alvignac
Lieu-dit ou secteur urbain :
Salgues
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1825 B1 64 ; 2013 AB01 197
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605185NUCA - Vue depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605186NUCA - Tour vue depuis le sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605187NUCA - Elévations ouest du logis et de la tour, vues depuis le nord-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605188NUCA - Elévation ouest du logis, détail : fenêtre médiévale. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605189NUCA - Elévation ouest du logis, détail : fenêtre médiévale et vestiges d'une croisée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605190NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 AB. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134605191NUCA - Extrait du plan cadastral 1825 B1. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Alvignac (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604057NUC - Cage d'escalier ; arc brisé d'une porte. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 259.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 155.
Albe (Edmond), Monographies des paroisses autour de Thémines (entre Causse et Limargue), Transcription de Gérard Peyrot, Alvignac, Association Racine - Brive-la-Gaillarde, Editions du Ver luisant, 2005, p. 22-23, 24.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
Référence :
IA46101477
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot