Recherche en cours...


Recherche

chapelle Saint-Blaise

La chapelle Saint-Blaise aurait été placée à l'origine sous le vocable de Saint-Pierre. Le décor de son portail et des modillons de la corniche invite à en situer la construc
Oeuvre non localisée

Historique

Datation principale :
milieu 13e siècle ; 3e quart 19e siècle
Auteur de l'oeuvre :
Chevalt Jean-Baptiste (maître de l'oeuvre)
Justification de l'attribution :
attribution par source
Commentaire historique :
La chapelle Saint-Blaise aurait été placée à l'origine sous le vocable de Saint-Pierre. Le décor de son portail et des modillons de la corniche invite à en situer la construction dans le deuxième quart ou le milieu du 13e siècle. Malgré les restaurations dirigées par l'abbé Chevalt en 1864 et 1865, elle reste un édifice important dans l'histoire de la diffusion du style gothique en Quercy.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille
Matériaux de la couverture :
tuile plate
Plan :
plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) :
1 vaisseau
Voûtes :
voûte d'ogives
Forme de la couverture :
toit à deux pans ; pignon découvert
Commentaire descriptif :
Les maçonneries de la chapelle Saint-Blaise s'accolent au sud contre celles de la chapelle Sainte-Anne et sont donc postérieures, contrairement à ce qu'estimait l'abbé Rocacher. L'élévation extérieure épaulée au milieu par un épais contrefort, présente deux fenêtres en plein cintre à double ébrasement, semblables par leur tracé à celles de l'église Saint-Sauveur. Côté parvis (ouest), le portail à trois voussures en arc brisé surmontées d'une archivolte présente un décor dissymétrique : à droite, des chapiteaux-frises à feuilles lisses terminées par des crochets de bourgeons retombants, sous un tailloir à tore unique ; à droite une frise de tiges plaquées sur la corbeille, terminées par des feuilles de lierre, sous un tailloir à deux tores séparés par une gorge. Bien qu'ils aient été restaurés, les chapiteaux-frises et les bases du portail permettent d'établir un rapprochement assez précis avec le décor de la salle capitulaire de l'abbatiale de Tulle ce qui conduirait à en situer la réalisation dans le deuxième quart ou le milieu du 13e siècle. Le couronnement présente une série de modillons du même style que le portail. L'élévation sud, qui portait un clocher en pignon, a été en grande partie recomposée lors des réfections du 19e siècle. On y voit les traces d'une ancienne fenêtre en plein cintre au-dessus d'une grande porte en arc brisé ouvrant sur le vide qui n'a peut-être pas totalement été inventée par l'abbé Chevalt. Elle est encadrée par deux colonnettes portant des chapiteaux à boules, du style de ceux du clocher-porche de Tulle.
La chapelle comporte deux travées voûtées d'ogives. Les nervures constituées d'un tore en amande dégagé par des gorges reposent sur des culots sculptés.
Technique du décor :
sculpture
Représentation :
ornement végétal ; fleur de lys ; armoiries ; tête humaine
Précision sur la représentation :
Les modillons de la corniche sont ornés d'une tête couronnée de feuillage, de fleur de lys, de feuilles lisses à fleurons, de feuilles de figuier naturalistes, d'un écu armorié...

Localisation

Commune :
Rocamadour
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
ensemble religieux
Référence de l'édifice de conservation :
IA46000297
Référence cadastrale :
2011 AS 105
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Chapelle Sainte-Anne. Portail provenant de L'Hôpital-Beaulieu, à Issendolus. Détail des chapiteaux de droite.
Le toponyme Rocamadour évoque une ancienne fortification de falaise. Une telle fortification a bien existé et apparaît encore sur d'anciennes gravures à l'emplacement de l'actuelle " maison à marie ". L'église (ecclesia Rupis Amatoris) aurait été donnée dans le premier tiers du 11e siècle à l'abbaye de Marcilhac par un évêque de Cahors que le chanoine Albe pensait être de la famille

Illustrations


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608457NUCA - Elévation sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608458NUCA - Elévation est. La chapelle occupe la partie supérieure du corps de bâtiment de gauche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608459NUCA - Elévation ouest, portail. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608460NUCA - Elévation ouest, portail. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608461NUCA - Elévation ouest, portail : chapiteaux et arc. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608462NUCA - Elévation ouest, portail : chapiteaux de gauche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608463NUCA - Elévation ouest, portail : chapiteaux de droite. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608464NUCA - Elévation ouest, portail : bases de gauche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608465NUCA - Elévation ouest, portail : bases de droite. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608466NUCA - Elévation ouest, modillon de la corniche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608467NUCA - Elévation ouest, modillon de la corniche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608468NUCA - Elévation ouest, modillon de la corniche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608469NUCA - Elévation ouest, modillon de la corniche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608470NUCA - Elévation ouest, modillon de la corniche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608471NUCA - Elévation ouest, modillon de la corniche. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608472NUCA - Vue intérieure. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Rocamadour (Lot), chapelle Saint-Blaise.
Référence : IVR73_20114608475NUDA - Extrait du plan cadastral 2011 AS. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Rocacher (Jean), Rocamadour et son pèlerinage. Etude historique et archéologique, Privat-Association Les Amis de Rocamadour, 1979, vol. 1 p. 153-168.
Rocacher (Jean), Découvrir Rocamadour, Gramat, Editions du magasin du Pèlerinage, 1980, p. 123-131.
Rocacher (Jean), La cité religieuse de Rocamadour, dans Congrès archéologique de France, 147e session, 1989. Quercy, Paris, S.F.A., 1993, p. 451-452.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
Référence :
IA46101367
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2014/06/04
Date de la protection :
2000/12/14 : classé MH
Référence de la notice M.H. :
PA46000009
Conseil général du Lot