Recherche en cours...


Recherche

château fort

Un Pierre de Penne, de la juridiction de Montcuq, est mentionné en 1242 (E. Albe, 1910). Le château aurait appartenu à la famille de Saint-Geniez, dont l'un des membres devient

Historique

Datation principale :
13e siècle (?) ; 14e siècle (?)
Commentaire historique :
Un Pierre de Penne, de la juridiction de Montcuq, est mentionné en 1242 (E. Albe, 1910). Le château aurait appartenu à la famille de Saint-Geniez, dont l'un des membres devient chapelain du pape Jean XXII avant d'être nommé patriarche d'Aquilée ; après la guerre de Cent ans, il appartient aux Guiscard : avant 1451, Blaise de Guiscard et de Penne, seigneur de Lasbouigues, a donné à fief à des paysans, les Vialar, son repaire de Penne (J. Lartigaut, 2001) ; en 1467, le sénéchal du Quercy tente d'imposer aux Vialar de s'armer et de fournir des hommes d'armes sous prétexte qu'ils demeurent dans une maison noble (C. Didon, 1996). Pons Guiscard, seigneur des Boigues, dénombre pour Penne en 1504 (L. d'Alauzier, 1984). Penne passera plus tard par alliance aux Tulle, originaire de Corrèze, et le repaire, ruiné, sera abandonné et ses pierres réutilisées à la fin du 18e siècle pour la construction du château voisin de Janès (C. Didon, 1996).
Les ruines conservées sont datables du 13e ou du 14e siècle.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille
Voûtes :
voûte en berceau plein-cintre ; voûte d'ogives
Commentaire descriptif :
Les ruines d'une dizaine de bâtiments occupent une superficie de 40 m sur 20 m au moins, à l'extrémité d'un éperon entre Saint-Geniès et Benech. Les constructions sont principalement en pierre de taille. Un piédroit chanfreiné de cheminée, surmonté d'un chapiteau lisse, subsiste dans l'un des bâtiments ; les segments de colonnettes retombant sur des culots conservés dans un angle indiquent que la pièce était voûtée d'ogives. Un autre bâtiment présente un niveau de cave voûté en plein cintre ; les restes d'une porte gardent des traces de badigeon jaune et rouge. Un bâtiment voisin présentait une tour ronde de flanquement.
Etat de conservation :
vestiges ; envahi par la végétation

Localisation

Commune :
Montcuq
Lieu-dit ou secteur urbain :
Penne
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
2010 0D 01 814
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604510NUCA - Vue d'un bâtiment ruiné. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604501NUDA - Extrait du plan cadastral 2010 0D 01. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604502NUCA - Vue d'un bâtiment ruiné. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604503NUCA - Vue intérieure d'un bâtiment ruiné. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604504NUCA - Vue intérieure d'un bâtiment ruiné : piédroit d'une cheminée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604505NUCA - Vue d'un bâtiment ruiné. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604506NUCA - Vue d'un bâtiment ruiné : vestiges d'une porte voûte. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604507NUCA - Vue d'un bâtiment ruiné : traces de badigeon sur les vestiges d'une porte. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604508NUCA - Cave voûtée en berceau plein cintre. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Montcuq (Lot), château fort.
Référence : IVR73_20104604509NUCA - Vue d'un bâtiment ruiné. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Albe (Edmond), L'hérésie albigeoise et l'inquisition dans le Quercy, dans Revue d'histoire de l'Eglise de France, 1910, vol. 1, n° 3, p. 284.
Lartigaut (Jean), Les lieux fortifiés de Quercy au XVe siècle, dans Annales du Midi, 1967 (non consulté).
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 274.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 281.
Lartigaut (Jean), Le Quercy après la Guerre de Cent Ans (vers 1440 - vers 1500). Aux origines du Quercy actuel, Cahors, Editions Quercy-Recherche, 2001, p. 190.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IA46101130
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2010
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot