Recherche en cours...


Recherche

château dit "repaire"

En 1296, Benoît de Jean acquiert du sénéchal de Quercy la moitié indivise de la borie ou repaire de Galessie. En 1318, ses successeurs possèdent toute la justice du lieu. Le r

Historique

Datation principale :
13e siècle (?) ; 14e siècle (?)
Datation secondaire :
17e siècle (?)
Commentaire historique :
En 1296, Benoît de Jean acquiert du sénéchal de Quercy la moitié indivise de la borie ou repaire de Galessie. En 1318, ses successeurs possèdent toute la justice du lieu. Le repaire occupé par les routiers de Philippe de Jean et d'Adhemar d'Ussel en 1369 fut pris en 1374 par les cadurciens. En 1454, il est dit vacant de longue date. En 1504, noble Sicarde de Tustal, alias de Ricard, femme de Jean Druilhe, dénombre pour la moitié de Galessie, l'autre moitié étant au collège de Pélegry de Cahors (L. d'Alauzier, 1985). Un château appartenant à Gilibert de Tustal serait attesté au milieu du 16e siècle, dont un inventaire de la fin du 17e siècle donnerait une description complète, alors qu'il appartient aux Vilars de Ricard. La seigneurie passe en 1710, par alliance, à Antoine de Peyronnenc de La roque de Saint-Chamarand, qui la vend en 1738 aux Deslax d'Arcambal (C. Didon, 1996). Les bases de la tour et du logis, édifiées en moellons équarris, peuvent remonter au 13e siècle.
Les terrasses édifiées en briques paraissent un peu plus récentes mais peuvent appartenir également à l'époque médiévale.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
brique ; calcaire ; moellon
Matériaux de la couverture :
tuile creuse
Commentaire descriptif :
L'édifice est implanté sur un piton rocheux dominant les berges du Lot, isolé du plateau par un fossé en partie utilisé par la voie ferrée. Le socle rocheux est cerné par une enceinte édifiée en briques dont le tracé inclut les bases d'un logis dérasé. L'ancien repaire se compose d'une tour quadrangulaire et d'un logis attenant modernisé. Le chemin pavé, reliant le repaire aux berges du Lot, est délimité par un mur de soutènement composé de briques médiévales (en remploi ?). Un dessin du 19e siècle indique qu'une porte cintrée en fermait l'accès.

Localisation

Commune :
Arcambal
Lieu-dit ou secteur urbain :
Galessie
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1812 D1 102 ; 2014 D 48
Milieu d'implantation :
en écart

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20064603701NUCA - Plan schématique du château de Galessie par Florent Hautefeuille - Service de la connaissance du patrimoine, Région Midi-Pyrénées (reproduction), (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20064603702NUCA - Reproduction d'une aquarelle du 19e siècle représentant les "ruines de galécie" (d'après Florent Hautefeuille). - Service de la connaissance du patrimoine, Région Midi-Pyrénées (reproduction), (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20064603706NUCA - L'enceinte de briques au sommet de la falaise dominant le Lot. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20064603703NUCA - La tour, élévation sud-est sur la cour. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20064603704NUCA - La tour, élévation sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20064603705NUCA - Les soubassements du logis attenant à la tour : élévation sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20144605259NUCA - Extrait du plan cadastral 1812 D1. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Arcambal (Lot), château dit "repaire".
Référence : IVR73_20144605260NUCA - Extrait du plan cadastral 2014 D. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Lacoste (Guillaume), Histoire générale de la province de Quercy, Cahors, Girma, t. III, 1885, p. 166, 210, 236, 237.
Fontenilles (Paul de), Comptes de receptes et de despances du vénérable chapitre de l'esglise cathédralle Sainct-Estienne de Caors pour l'année 1652 finissant 1653, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. XX, 1895, p. 47
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CVI, 1985, p. 32.
Hautefeuille (Florent), Les villages castraux dans les cantons de Castelnau-Montratier, Cahors-sud et Lalbenque (XIe-XVe s.), enquête archéologique, mémoire de maîtrise sous la direction de G. Pradalier et M. Berthe, Université de Toulouse-Le Mirail, juin 1990 (non consulté).
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 270 (notice d'A. Salvage).
Constant-Le-Stum (Christiane), Le Lot vers 1850, Archives départementales du Lot, Cahors, 2001, p. 55.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IA46100682
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2006 ; 2014
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot