Recherche en cours...


Recherche

maison forte dite repaire

L'existence du repaire du Meüre est attestée au milieu du 13e siècle : en 1254, Raymond de Verrolh est chevalier du Meure. Luis succède son fils Pierre, "donzel du Meure" en 12

Historique

Datation principale :
13e siècle (?) ; 14e siècle (?) ; 16e siècle ; 18e siècle
Commentaire historique :
L'existence du repaire du Meüre est attestée au milieu du 13e siècle : en 1254, Raymond de Verrolh est chevalier du Meure. Luis succède son fils Pierre, "donzel du Meure" en 1296, puis son petit-fils Raymond, fait chevalier en 1339. La famille s'éteint avec Jean de Verrolh en 1415 (J. Lartigaut, 1991), et un siècle plus tard, en 1517, le seigneur du Meüre est Arnaud de Raffin (C. Didon, 1996). Au 17e siècle la seigneurie est brièvement aux mains d'une branche des Guiscard, puis à Marc de Fumel en 1681, et en 1683 à François Boscus, dont le fils, conseiller du roi et son médecin ordinaire, hérite en 1686 ; les Boscus se maintiennent dans les lieux jusqu'en 1845 (C. Didon, 1996).
Ce qui subsiste de la maison forte à une tour et un logis peut dater du 13e ou 14e siècle. La tour d'escalier signale une campagne de réaménagement réalisée à la fin du 15e siècle ou au début du 16e, dont témoigne également une cheminée (C. Didon, 1996). Une chapelle (?), ou peut-être plutôt un bastion du 16e siècle accolé au mur d'enceinte, est transformée en remise. L'édifice a connu d'importantes modifications au 18e siècle.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille ; moellon ; brique
Matériaux de la couverture :
tuile mécanique ; tuile creuse
Vaisseau(x) et étage(s) :
2 étages carrés
Elévation extérieure :
élévation à travées
Escalier :
escalier dans-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
Commentaire descriptif :
La maison forte est précédée de vastes bâtiments agricoles, fermant l'espace au nord-est. La maison forte elle-même se compose d'un imposant corps de logis, bâti sur le bord du Lot, avec une aile en retour au nord, et les vestiges de bâtiments détruits ou en ruines au sud. Les constructions sont en pierre de taille à l'exception de la moitié supérieure de l'angle sud du corps principal, bâtie en brique. Parmi les éléments les plus significatifs des états les plus anciens, il faut signaler une porte couverte d'un arc brisé et chanfreinée, les jours à large chanfrein du rez-de-chaussée et une croisée, seulement chanfreinée, qui a été insérée après coup dans la maçonnerie de brique.

Localisation

Commune :
Puy-l'Evêque
Lieu-dit ou secteur urbain :
Meüre (le)
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1837 B4 1996, 1997, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003 ; 2014 B06 1656
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601440NUCA - Aile en retour du côté nord, vue partielle de l'élévation sur la cour. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601441NUCA - Aile en retour du côté nord, rez-de-chaussée : jour en meurtrière. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601442NUCA - Logis, élévation sud-est. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601443NUCA - Vestiges du bâtiment détruit et élévation sud-est du logis. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601444NUCA - Logis vu depuis le sud. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601445NUCA - Logis, angle sud. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601446NUCA - Logis, élévation sud-ouest, sur le Lot, détail de la partie gauche : vestige d'une structure en encorbellement. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601447NUCA - Logis, élévation sud-ouest, sur le Lot, détail de la partie droite : piédroit d'une baie. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601448NUCA - Logis, élévation sud-ouest, sur le Lot, détail de la partie centrale : piédroit d'une fenêtre. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601449NUCA - Aile nord, élévation nord. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601450NUCA - Aile nord, élévation nord, partie droite. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601451NUCA - Aile nord, élévation nord, extrémité gauche et vestiges d'une tour (?). - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601452NUCA - Vestiges du bâtiment sud détruit. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601453NUCA - Chapelle (?), ou bastion du 16e siècle, transformée en remise : élévation nord sud la cour. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20044601454NUCA - Tour d'escalier à l'articulation du logis et de l'aile nord. - Séraphin, Gilles, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20054601010NUCA - Elévation sud-ouest, sur le Lot. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte.
Référence : IVR73_20054601011NUCA - Vue d'ensemble du site depuis la rive gauche du Lot, au sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte dite repaire.
Référence : IVR73_20144604969NUCA - Extrait du plan cadastral 1837 B4. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Puy-l'Evêque (Lot), maison forte dite repaire.
Référence : IVR73_20144604970NUCA - Extrait du plan cadastral 2014 B06. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Lartigaut (Jean), Puy-L'Evêque au Moyen Age. Le castrum et la châtellenie (XIIIe-XVe s.), Bayac, Ed. du Roc de Bourzac, 1991, p. 44-45, 50, 71.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 233.
Séraphin (Gilles), Cahors et la vallée du Lot, Cahors, Ed. Etudes et communication, 1990 (Coll. Guides Tourisme et patrimoine), p. 102.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IA46100075
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2005 ; 2014
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot