Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

château

G. Lacoste (1884) supposait que Lavercantière avait fait partie des places prises par Richard Coeur-de-Lion en 1188. La seigneurie appartenait aux Gourdon, qui, en 1401, l'avaient

Historique

Datation principale :
13e siècle (?) ; 14e siècle (?) ; 3e quart 17e siècle ; 18e siècle
Datation secondaire :
15e siècle
Année(s) :
1659
Justification de la datation :
datation par source
Auteur de l'oeuvre :
Francès Pierre (maçon)
Justification de l'attribution :
attribution par source
Commentaire historique :
G. Lacoste (1884) supposait que Lavercantière avait fait partie des places prises par Richard Coeur-de-Lion en 1188. La seigneurie appartenait aux Gourdon, qui, en 1401, l'avaient "autrefois" donnée au chapitre de la cathédrale de Cahors : en 1411, Pons de Gourdon rend hommage au chapitre de Cahors pour Lavercantière et autres lieux (G. Lacoste, 1885). En 1504, c'est Agnet de Gourdon qui est seigneur de Lavercantière (L. d'Alauzier, 1985). La seigneurie passe ensuite aux Lagrange, par le mariage, en 1528, de Michel de Lagrange et de Marquèse de Gourdon, unique héritière de Jean de Gourdon (G. Lacoste, 1886). Les Lagrange-Gourdon se maintiennent dans les lieux jusqu'à la Révolution.
Sous la réserve d'une étude de l'édifice, le château ne paraît pas conserver de vestiges antérieurs au 13e siècle : à première vue, l'état le plus ancien serait datable du 13e ou du 14e siècle. Seule une porte ornée d'une accolade témoigne encore de travaux réalisés après la guerre de Cent ans. Le corps principal est entièrement réaménagé, en conservant partie des maçonneries médiévales, vers 1659, date du contrat passé par Guillaume (ou Guyon) de Lagrange-Gourdon avec le maçon Pierre Francès pour les marches de l'escalier (M. Escat, B. Tollon, 1978). Les travaux sont interrompus, sans que l'on en connaisse la raison, et ce n'est qu'au 18e siècle, d'après la forme des fenêtres, que le corps de bâtiment ouest fait à son tour l'objet d'un réaménagement complet. Les bâtiments qui entouraient la cour, et qui figurent encore sur le plan cadastral de 1810, ne subsistent plus aujourd'hui qu'à l'état de vestiges.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille ; moellon
Matériaux de la couverture :
tuile plate
Vaisseau(x) et étage(s) :
2 étages carrés
Voûtes :
voûte en berceau
Elévation extérieure :
élévation à travées
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe
Escalier :
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Commentaire descriptif :
Bâti à proximité de l'église, le château se compose de deux corps de bâtiment en T et d'une vaste cour rectangulaire, au nord, qui était entourée de plusieurs bâtiments dont les fonctions et la chronologie demanderaient à être identifiées : le bâtiment nord, ruiné, conserve les traces d'une voûte et des archères au deuxième niveau.
L'aspect du logis est aujourd'hui celui d'une construction du 17e siècle pour le corps principal, et du 18e siècle pour le corps ouest. L'examen des élévations montre cependant que les maçonneries des bâtiments du Moyen Age ont été en partie conservées : dans l'élévation nord du corps principal, au rez-de-chaussée, une grande porte couverte d'un arc brisé a été surhaussée, et une porte ornée d'une accolade, percée dans une maçonnerie antérieure, apparaît au deuxième étage ; l'angle sud-est du corps ouest est chanfreiné en partie basse, et dans l'élévation est subsistent le piédroit d'une baie au niveau du premier étage et un linteau échancré en arc au niveau du deuxième étage.
Des pierres en attente à l'extrémité est du corps principal indiquent qu'une deuxième aile en équerre était prévue au 17e siècle. La porte d'entrée, rejetée sur le côté, est ornée de pilastres toscans. Elle donne accès à un grand escalier à volées droites et mur noyau, ainsi placé à la jonction des deux corps de bâtiment dont il dessert les étages.
Une terrasse haute est plantée d'une rangée de tilleuls.

Localisation

Commune :
Lavercantière
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1835 B1 50 ; 2010 B01 440
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604609NUCA - Vue du site depuis le sud. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604610NUCA - Corps de logis ouest, vu depuis le sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604611NUCA - Logis vu depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604612NUCA - Corps de bâtiment ouest, élévation est : linteau de fenêtre échancré en arc, au niveau du deuxième étage, près de l'angle avec le corps principal. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604613NUCA - Corps de logis principal, élévation postérieure : porte murée au rez-de-chaussée. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604614NUCA - Corps de logis principal, élévation postérieure : porte à accolade, murée, au niveau du deuxième étage. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604615NUCA - Bâtiment en ruines, à l'angle nord-ouest de la cour. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604616NUCA - Bâtiment en ruines, à l'angle nord-ouest de la cour : élévation intérieure nord. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604617NUCA - Bâtiments en fond de cour, au nord : élévations extérieures. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604618NUCA - Bâtiments en fond de cour, au nord : élévations extérieures. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604619NUCA - Bâtiments en fond de cour, au nord : élévations extérieures. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604598NUCA - Extrait du plan cadastral 1835 B1. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Lavercantière (Lot), château.
Référence : IVR73_20144604599NUCA - Extrait du plan cadastral 2014 B01 440. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Lacoste (Guillaume), Histoire générale de la province de Quercy, Cahors, Girma, t. II, 1884, p. 111, 125, t. III, 1885, p. 306, 323, 344, t. IV, 1886, p. 65.
Escat (Monique), Tollon (Bruno), "L'apparition de l'escalier droit dans les châteaux du Quercy", dans Cahors et le Quercy. Actes du XXXIIe congrès d'études tenu à Cahors les 17, 18 et 19 juin 1977, Fédération des Société Académiques et Savantes, Cahors, 1978, p. 266.
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CVI, 1985, p. 42.
Lartigaut (Jean), Sortie archéologique du 1er août 1991 (Nuzéjouls, Peyrilles, Lavercantière), dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CXII, 1991, p. 245-247.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 119.
Lartigaut (Jean), Le Quercy après la Guerre de Cent Ans (vers 1440 - vers 1500). Aux origines du Quercy actuel, Cahors, Editions Quercy-Recherche, 2001, p. 283, 438.
Rousset (Valérie), Le château (Lavercantière), Conseil général du Lot, notice numérique, 2006.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays Bourian
Référence :
IA46000304
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Date de la protection :
1991/09/16 : inscrit MH partiellement
Référence de la notice M.H. :
PA00095307