Recherche en cours...


Recherche

château

La première mention connue du fief d'Anglars apparaît en 1330 avec l'hommage rendu à l'évêque de Cahors par Segai de Valsorian ; en 1368, l'hommage est rendu par Guilhelme de

Historique

Datation principale :
4e quart 15e siècle
Datation secondaire :
19e siècle
Commentaire historique :
La première mention connue du fief d'Anglars apparaît en 1330 avec l'hommage rendu à l'évêque de Cahors par Segai de Valsorian ; en 1368, l'hommage est rendu par Guilhelme de Trebous, femme de Monpila (C. Didon, 1996). En 1504, Pierre de Massault, seigneur d'Anglars, dénombre au roi divers lieux qu'il tient de l'évêque de Cahors sans seigneurie, dont une "petite maison antique" à Anglars (L. d'Alauzier, 1984).
La similitude des deux châteaux, distants de 5 km, de Cousserans, qui serait des années 1472-1479, et d'Anglars suppose des dates de construction très proches, avec sans doute une légère postériorité pour Anglars. Est-ce cet édifice qui est dit "antique" ? Par opposition aux nouvelles constructions faites "à la moderne" ? Qu'un édifice construit moins d'une vingtaine d'années plus tôt soit ainsi qualifié en 1504 paraît surprenant. Mais peut-être faut-il rajeunir les deux châteaux ? A Anglars, l'ancienne porte d'entrée est déjà de style Renaissance.
Le château d'Anglars est pris par le seigneur de Cousserans le 24 octobre 1588 (L. Greil, 1896). Au 17e siècle, le château passe aux Malegat, puis en 1679 aux Dablanc, qui le conservent jusqu'à la Révolution. En 1818, il appartient aux Bonafoux-Murat, auxquels il faut peut-être attribuer la création du parc ; en 1880, il est vendu aux Bénestèbe, qui y installent un haras après la première guerre mondiale (C. Didon, 1996).

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon
Matériaux de la couverture :
tuile plate
Vaisseau(x) et étage(s) :
sous-sol ; 2 étages carrés ; étage de comble
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe ; toit conique
Escalier :
escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
Commentaire descriptif :
Le château d'Anglars reproduit presque parfaitement celui de Cousserans (commune de Bélaye) : un haut corps principal barlong à angles arrondis bâti en moellons assisés, flanqué d'une tour ronde d'escalier au nord-ouest et d'une tour carrée à angles arrondis au sud-est, reprise réduite de l'aile courte de Cousserans. Les deux tours sont décentrées comme c'est le plus souvent le cas dans ce type d'édifice. Le couronnement de mâchicoulis continu à Cousserans est ici interrompu par la tour d'escalier portée plus haut que le logis. La croisée et la demi-croisée conservées sont à encadrement à bases prismatiques et baguettes croisées, avec appui saillant et larmier ; les consoles des mâchicoulis mordent sur le larmier ou le linteau. Les petites fenêtres carrées de la tour d'escalier sont à double cavet.
Le château comprendrait également "un pavillon orné de fragments sculptés de grande qualité aux armes de la famille de Massaut" (T. Crépin-Leblond, 1993).
Buis taillés aux abords du château. Ancienne allée bordée de haras. Vestiges de jardin paysager : espèces ornementales (magnolias persistants...).persistants...).
Technique du décor :
sculpture
Représentation :
rose ; accolade
Précision sur la représentation :
Les culots du larmier d'une fenêtre sont ornés de roses épanouies. Les dalles de couvertures des mâchicoulis sont échancrées en accolade.

Localisation

Commune :
Anglars-Juillac
Lieu-dit ou secteur urbain :
Anglars
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
1811 F1 60 ; 2013 B 342
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Anglars-Juillac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604878NUCA - Extrait du plan cadastral 2013 B. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Anglars-Juillac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604873NUCA - Vue depuis le sud-ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Anglars-Juillac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604874NUCA - Elévation nord vue depuis l'ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Anglars-Juillac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604875NUCA - Elévation nord, croisée du 2e étage. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Anglars-Juillac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604876NUCA - Elévation nord. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Anglars-Juillac (Lot), château.
Référence : IVR73_20134604877NUCA - Elévation nord, demi-croisée du 2e étage. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Anglars-Juillac (Lot), château.
Référence : IVR73_20144605465NUCA - Extrait du plan cadastral 1811 F1. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Greil (Louis), Livre de main des du Pouget, 1522-1598, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. XXI, 1896, p. 56.
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 249.
Séraphin (Gilles), Cahors et la vallée du Lot, Cahors, Ed. Etudes et communication, 1990 (Coll. Guides Tourisme et patrimoine), p. 25.
Crépin-Leblond (Thierry), Le château de Cousserans à Bélaye, dans Congrès archéologique de France, 147e session, Quercy, Paris, S.F.A., 1993, p. 159.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 244.

Informations complémentaires

Référence :
IA46000261
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Conseil général du Lot