Recherche en cours...


Recherche

chapelle du collège de jésuites actuellement collège Gambetta

Chapelle funéraire du cimetière des pauvres créé à cet endroit vers 1251, et alors dédiée Saint-Michel, la chapelle est rattachée au collège du même nom puis au collège

Historique

Datation principale :
2e moitié 16e siècle (?) ;1er quart 17e siècle ; 3e quart 17e siècle
Commentaire historique :
La chapelle du cimetière des pauvres, dédiée à saint Michel, devient chapelle du collège du même nom installé tout à côté en 1473, puis du collège de Quercy créé en 1570, dont les bâtiments sont mis à sac lors de la prise de la ville en 1580. Le portail est probablement antérieur à cette dernière date. La chapelle est en mauvais état lorsque les jésuites en prennent possession en 1605. Une importante campagne de travaux est réalisée avant 1627 : construction de deux chapelles financées par l'évêque Siméon de Popian et le grand archidiacre de Cahors Claude Antoine Hébrard de Saint-Sulpice, voûtement. Une seconde campagne voit la création de deux collatéraux par extension des deux chapelles et les élévations latérales sont sans doute reprises au moment de la démolition des anciens bâtiments des classes vers 1663.
Notice succincte :
Chapelle funéraire du cimetière des pauvres créé à cet endroit vers 1251, et alors dédiée Saint-Michel, la chapelle est rattachée au collège du même nom puis au collège de Quercy. Devenue chapelle du collège des Jésuites sous le vocable de Saint-Ignace-de-Loyola, en hommage au fondateur de l'ordre, elle est entièrement rénovée à partir de 1605. C'est aujourd'hui le seul exemple conservé à Cahors de l'architecture religieuse du 17e siècle, et son intérêt est encore accru par les peintures monumentales qui ont été retrouvées à l'intérieur.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
pierre ; pierre de taille ; moellon ; brique ; enduit
Matériaux de la couverture :
tuile creuse
Vaisseau(x) et étage(s) :
3 vaisseaux
Voûtes :
voûte d'ogives ; voûte en pendentifs
Forme de la couverture :
toit à longs pans
Technique du décor :
sculpture ; peinture (étudiée dans la base Palissy)
Représentation :
ornement végétal ; monogramme ; armoiries
Précision sur la représentation :
Chapiteaux corinthiens. Le chiffre des jésuites figure à la clef de voûte du choeur et sur sur l'un des arcs d'entrée sur le collatéral ouest. Les armoiries des donateurs timbrent les clefs des arcs d'entrée des deux chapelles dont la construction été financée par Siméon de Popian, évêque de Cahors de 1607 à 1627, et de Claude Antoine Hébrard de Saint-Sulpice, grand archidiacre.

Localisation

Commune :
Cahors
Adresse :
Président Wilson (rue du) 105
Aire d'étude :
Cahors faubourg
Edifice de conservation :
collège de jésuites actuellement collège Gambetta
Référence de l'édifice de conservation :
IA46000111
Référence cadastrale :
1982 BX 33
Milieu d'implantation :
en ville

Oeuvres liées

Vue des bâtiments du collège, depuis le sud-est, avant la construction de la bibliothèque.
Le caractère exceptionnel de l'actuel collège Gambetta tient sans doute, en premier lieu, à l'histoire du site, voué depuis le 15e siècle à l'enseignement, à travers le collège Saint-Michel et le collège de Quercy, puis le collège des jésuites, du début du 17e siècle jusqu'à la Révolution. Des premiers ne subsiste de visible que le portail Renaissance de la chapelle, alors que les b
Les peintures murales des deux chapelles dédiée à saint Joseph et à la Vierge, restaurées à la fin des années 1970 et au début des années 1980, constituent un exemple assez peu fréquent de décors peints du premier quart du 17e siècle.
8e station : Jésus console les filles d'Israël.
Chemin de croix du 19e siècle en chromolithographie.
Ensemble.
Ce beau tableau du 17e siècle provient du couvent, aujourd'hui détruit, des cordeliers ou franciscains : saint François d'Assise, le fondateur de l'Ordre, est représenté agenouillé au pied de la croix.
Vue d'ensemble.
Le tableau, peint en 1843, prend pour modèle la statue créée par Bouchardon (1698-1762) pour l'église Saint-Sulpice de Paris, sans doute au travers d'une gravure.
Ensemble.
Copie d'assez bonne qualité du célèbre tableau peint par Raphaël en 1518 pour être offert à François Ier. La copie a peut-être été peinte à la fin du 17e siècle ou au début du 18e d'après la gravure d'Edelinck publiée en 1679.
Vue d'ensemble.
Chaire à prêcher des années 1870.
Vue des premières stalles, côté est.
Les stalles du choeur datent peut-être du 18e siècle.
Face antérieure, détail : médaillon à l'Agneau de Dieu.
Autel et tabernacle en marbre du 18e siècle (?).
Ensemble.
Portrait réalisé en 1868 par le sculpteur cadurcien Cyprien-Antoine Calmon, du célèbre Fénelon (1651-1715) qui avait été élève du collège de jésuites de Cahors.
Ensemble.
Gausbert Donadieu, de Montpellier, fit ériger une chapelle dédiée à saint Michel dans le couvent des cordeliers pour le rachat de l'âme de son frère et la sienne, en 1259. Lors de la démolition du couvent en 1895, la plaque a été transportée dans la chapelle du couvent des jésuites, devenue chapelle du lycée Gambetta.
Détail.
Cette plaque funéraire, qui provient du couvent des cordeliers détruit en 1895, est celle de G. Donadieu et de son fils, tous deux morts en 1259, membres d'une importante famille de Cahors au 13e siècle. Leur frère et oncle fit ériger la même année une chapelle pour le rachat de leurs âmes.
Vue d'ensemble
Ce bénitier, datable au plus tard du 18e siècle, est une oeuvre un peu exceptionnelle en raison de son origine étrangère. C'était peut-être à l'origine un lustre d'église.
Vantail droit.
Les menuiseries de la porte du cloître du couvent des cordeliers, dont l'intérêt artistique avait été signalé dès 1876, ont été réutilisées après la démolition du couvent en 1895 pour le portail de la chapelle du collège.
Vue de face.
Thabor (petite estrade servant à surélever l'ostensoir) en bois doré peut-être de la première moitié du 19e siècle.
Revers.
Ostensoir de la fin du 19e siècle.
Revers.
Grand ostensoir dû à l'orfèvre parisien Alfred Mont, fabriqué entre 1881 et 1895.
Vue d'ensemble.
Sonnette d'autel à trois timbres, sans doute du 19e siècle.
Vue d'ensemble.
La chapelle, dont manque le plateau à burettes, est entièrement due à l'orfèvre parisien Eugène Chevron ; elle a été réalisée à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle. Le coffret d'origine est conservé.
Ensemble.
Deux navettes à encens avec leur cuillère, sans doute du 19e siècle.
Détail : aigle.
Il est bien difficile de dater cette clochette en bronze dont la provenance n'est pas connue. Il s'agit en tout cas d'un objet peu fréquent.
Dessous du pied, détail : marque du fabricant.
Ciboire datant probablement du début du 20e siècle.
Vue d'ensemble.
Seau à eau bénite et goupillon sans doute du 19e siècle.
Vue d'ensemble.
Encensoir probablement du 19e siècle.
Pied, détail du décor.
Calice et patène de la première moitié du 19e siècle dus à l'orfèvre parisien Edme Galez.
Boîte d'éteignoirs et de bobèches : vue de détail.
Le mobilier de la chapelle du collège se signale par le décor porté que représentent les peintures murales, par deux inscriptions lapidaires et les menuiseries d'un portail provenant du couvent des cordeliers, mais aussi par trois tableaux antérieurs au 19e siècle dont la provenance n'est pas connu. L'orfèvrerie est une bonne illustration de l'orfèvrerie religieuse la plus courante du 19e
Copie du 18e siècle, inversée et simplifiée, d'un tableau peint par Simon Vouet en 1640. Le peintre du tableau de Cahors a supprimé la référence à la Fuite en Egypte pour ne garder qu'une représentation de la Sainte Famille.
Vue de face, détail.
Cet ange qui présente un bénitier est une assez belle sculpture en bois du 17e siècle ou du début du 18e. Sa provenance n'est pas connue.

Illustrations


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600404NUCA - Chapelle, première travée du bas-côté ouest, vue en direction du sud (meuble de sacristie et buste de Fénelon). - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600425NUCA - Chapelle : vue d'ensemble du choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600426NUCA - Chapelle : voûte du choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600430NUCA - Bas-côté est, chapelle Saint-Joseph, vue d'ensemble depuis la nef. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600431NUCA - Chapelle : clef de l'arc sud ouvrant sur le bas-côté est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600433NUCA - Chapelle, choeur : détail du décor d'une colonne engagée. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle de collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600434NUCA - Chapelle, choeur : détail du décor d'une colonne engagée. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600437NUCA - Chapelle, choeur : lambris et stalles. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600440NUCA - Bas-côté ouest, chapelle de la Vierge vue depuis le nord. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600456NUCA - Chapelle : partie de linteau sculptée remployée dans le mur nord du bas-côté est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600458NUCA - Chapelle : clef sculptée d'un arc ouvrant sur le bas-côté est. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600459NUCA - Chapelle : clef sculptée d'un arc ouvrant sur le bas-côté ouest. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600460NUCA - Chapelle : vue en direction du choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600461NUCA - Chapelle : vaisseau central vu depuis le choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600462NUCA - Chapelle : voûte vue depuis le choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600463NUCA - Chapelle, choeur : détail. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600464NUCA - Chapelle : arcades ouvrant sur le bas-côté est, vues depuis le choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600465NUCA - Chapelle : arcades ouvrant sur le bas-côté ouest, vues depuis le choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600466NUCA - Chapelle : vaisseau central vu depuis le choeur. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600467NUCA - Chapelle : clef de voûte. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20014600565NUCA - Chapelle, élévation nord, portail. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20034600339NUCA - Elévation nord. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20034600340NUCA - Elévation nord, portail. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de Jésuites, actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20034600341NUCA - Elévation nord, portail. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Cahors (Lot), chapelle du collège de jésuites actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20094607919NUCA - Extrait du plan cadastral de 1982. - Service de la connaissance du patrimoine, Région Midi-Pyrénées (reproduction), (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors.


Cahors (Lot), chapelle du collège de jésuites actuellement collège Gambetta.
Référence : IVR73_20094607920NUCA - Extrait du plan cadastral de 1812. - Service de la connaissance du patrimoine, Région Midi-Pyrénées (reproduction), (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors.


Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de Cahors et du sud du Lot
Référence :
IA46000164
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Ville de Cahors
Rédacteur(s) :
Scellès Maurice
Date de publication :
2002
Date de mise à jour :
2013/11/18
Eléments remarquables :
portail
Observations :
L'ensemble de la chapelle mériterait d'être protégé au titre des Monuments historiques, parce qu'il s'agit de l'unique exemple d'architecture religieuse du 17e siècle conservé à Cahors. La datation proposée pour le portail serait une raison supplémentaire.
Ville de Cahors