Recherche en cours...


Recherche

bas-relief et son cadre : Maître Joseph Hild (1870-1945)

Cette oeuvre portant la signature du sculpteur et médailleur rouergat Abel La Fleur (Rodez, 1875-1953) représente, en buste et de profil, Joseph Hild (1870-1945), avocat à la co

Historique

Datation :
2e quart 20e siècle
Année(s) :
1935
Auteur de l'oeuvre :
La Fleur Abel (sculpteur)
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre :
La Fleur Abel (donateur)
Atelier ou manufacture :
Française (école)
Lieu d'exécution :
Ile-de-France, 75, Paris
Commentaire historique :
Cette oeuvre portant la signature du sculpteur et médailleur rouergat Abel La Fleur (Rodez, 1875-1953) représente, en buste et de profil, Joseph Hild (1870-1945), avocat à la cour de Paris et membre du Conseil de l'Ordre de 1923 à 1927. Ce bas-relief est également chargé de symboles. Elève de Ponsiarme, Chaplain et A. Charpentier, Abel La Fleur figure régulièrement au Salon des Artistes Français, des Indépendants et d'Automne. Cet artiste s'est toujours attaché à la silhouette réaliste des reliefs comportant un contour dessiné. D'une manière générale, ses dernières oeuvres présentent davantage de relief. En 1935, il fait don de cette oeuvre et de La vieille Rouergate à l'écuelle (IM12000459). La Mairie de Villefranche-de-Rouergue conserve une autre oeuvre représentant Joseph Hild, exécutée par le sculpteur Denys Puech (IM12000392). Joseph Hild naquit le 8 janvier 1870 à Villefranche-de-Rouergue, au faubourg Savignac. Il débute sa carrière d'avocat comme secrétaire de Maître Fernand Labori, l'un des défenseurs de Dreyfus. Radical-socialiste, il s'engage par la suite dans la vie politique aveyronnaise et présente à deux reprises, mais sans succès, sa candidature aux élections législatives : au printemps 1914, puis en novembre 1919. Parallèlement, il s'intéresse à la vie culturelle et touristique de son pays natal sans négliger la défense et la promotion de la langue d'oc. Membre du conseil de l'ordre, Joseph Hild fut aussi Citoyen d'honneur de Villefranche et chevalier de la Légion d'honneur. Il décède le 1er avril 1945 à Rodez, dans sa propriété de la Roseraie. Après ses obsèques, célébrées en l'église Saint-Amans de Rodez, il est inhumé à Monteils dans le tombeau de ses aïeux.

Description

Catégorie technique :
fonderie ; menuiserie
Matériaux et technique :
bronze : fondu, doré, décor en relief, décor dans la masse ; bois (monoxyle) : taillé, mouluré, peint (faux bois)
Commentaire descriptif :
Cette oeuvre, en bronze doré et de plan rectangulaire vertical, comporte plusieurs inscriptions fondues dans la masse. Le modèle est cantonné de décors dans la masse et de décors en relief. Les contours de la plaque en bronze doré sont biseautés. Cette plaque est fixée en applique, par une tige de fer filetée, sur un cadre de bois monoxyle mouluré en doucine.
Représentation :
portrait (homme, en buste, de profil, avocat, moustache, barbe, balance : symbole : justice)
Précision sur la représentation :
Ce portrait en buste, de profil, représente Joseph Hild, avocat, membre du Conseil de l'Ordre et Chevalier de la légion d'honneur. Juriste, il est vêtu de sa robe d'avocat et porte sur l'épaule senestre un macaron. Le visage est traité avec un grand souci de détail. Il porte la barbe, la moustache et des lunettes. Le coin inférieur dextre de l'arrière plan est ornée d'une balance, symbole de la justice.
Dimensions :
h = 23 ; la = 17 ; pr = 2
Précisions sur les dimensions :
Dimensions totales de l'oeuvre avec son cadre. Dimensions de la plaque de bronze : h = 15, la = 10,5. Dimension du personnage en buste : h = 11,5, la = 9.
Marques et inscriptions :
signature (en creux, fondue, sur l'oeuvre) ; date (en creux, fondue, sur l'oeuvre) ; inscription donnant l'identité du modèle (en relief, fondue, sur l'oeuvre) ; inscription concernant le lieu d'exécution (en creux, fondue, sur l'oeuvre) ; dédicace (en creux, fondue, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Inscriptions au sommet de l'avers du bas-relief : "JOSEPH HILD/AVOCAT A LA COUR/MEMBRE DU CONSEIL / DE L'ORDRE 1923-27" ; inscription sur le côté senestre donnant le nom de l'artiste, le lieu et la date d'exécution : "ABEL / LA FLEUR / -SCULPT- / -PARIS- / MCMXXXII" ; dédicace au bas de l'oeuvre : "OMNIA DEBEO LABORI".

Localisation

Commune :
Villefranche-de-Rouergue
Adresse :
Guiraudet (promenade du)
Aire d'étude :
Villefranche-de-Rouergue (commune)
Edifice de conservation :
hôtel de ville
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
vitrine du hall d' accueil de l' aile ouest

Oeuvres liées

Vue de la façade principale de l'édifice construit par les architectes Etiennne-Joseph Boissonnade et Jean-Baptiste Vanginot à partir de 1861.
Suite à l'établissement du siège de la sénéchaussée de Rouergue à Villefranche-de-Rouergue, un bâtiment est construit en 1371, puis agrandi en 1551 suite à la création du Présidial. Occupant l'actuel emplacement du théâtre et de ses abords, le vieux palais de justice tombe en ruine au milieu du 19e siècle, malgré les réparations apportées depuis la Révolution. Dès 1838, l'admini

Illustrations

Aucune illustration n'est disponible pour cette notice.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IM12000450
Copyright :
(c) Ville de Villefranche-de-Rouergue ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Guiochon Xavier-Philippe ; Tournemire Luc ; Lajeunie Aurélie
Date de publication :
2004
Date de mise à jour :
2014/10/17
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler