Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

ensemble de 3 verrière historiées (baie 0 à 2) : La Crucifixion, Jean II priant, Anne de Culan priant, et 3 verrières à personnages (baie 3 à 5) : Sainte Catherine (?), Sainte Marie-Madeleine, Marie (?)

Ne subsistent des baies de l'église que des fragments restaurés et remontés dans les années 1990. Si la scène centrale du choeur représentant La Crucifixion est aujourd'hui t

Historique

Datation :
1er quart 16e siècle
Commentaire historique :
L'ensemble des baies présentent des fragments des baies mutilées et remontées suite aux restaurations des années 1990. En effet l'historiographie indique que suite à l'installation en 1663 du retable du choeur, la baie axiale représentant la Cruxifixion fut très largement abîmé et partiellement murée. Les baies du choeur devaient représenter une unique scène se prolongeant sur les baies 0 à 2 et représentant, toujours d'après l'historiographie, une Crucifixion entourée des seigneurs commanditaires. Les armoiries représentées sur les baies 1 et 2 du choeur sont celles des Castelnau-Calmont, Castelnau-Calmont Caylus des Culan et des Caylus. Les armoiries des Castelnau-Calmont sont également représentés sur le manteau du personnage en armure de la baie 1 et sur la table. Pourtant la bibliographie indique que les baies 1 et 2 du choeur représentent les époux Jean II de Castelnau-Caylus, 13e baron de Castelnau, et Anne de Culant en pénitence. Le couple, marié en 1459, est accompagné de leurs protecteurs saint Jean-Baptiste et sainte Anne. De la Crucifixion ne subsiste que des fragments remontés représentant un personnage masculin et féminin devant la traverse verticale de la croix. Le fragment remonté de la baie 5 représentant vraisemblablement Marie-Madeleine en train de oindre de parfum le pied du Christ sur la croix faisait peut être parti de la baie mutilée. L'ensemble des fragments subsistant proviennent vraisemblablement de baies montées lors de la construction de l'édifice, au début du 16e siècle, après 1507.
Notice succincte :
Ne subsistent des baies de l'église que des fragments restaurés et remontés dans les années 1990. Si la scène centrale du choeur représentant La Crucifixion est aujourd'hui très partielle, les verrières latérales représentant les époux Jean II de Castelnau, à l'origine de la construction de la collégiale, et Anne de Culan, sont plus complets et lisibles. Fragmentaires et restaurées, l'ensemble des baies, probablement de peu postérieur à l'achèvement de l'édifice dans les 1ères décennies du 16e siècle, demeurent remarquables par leur qualité d'exécution et témoignent de l'abandon progressif, à partir de la Renaissance, du vitrail coloré dans la masse au profit de la grisaille et teinte colorée sur des pièces transparentes.

Description

Catégorie technique :
vitrail
Matériaux et technique :
verre (en plusieurs éléments, polychrome, transparent) : peint, polychrome, grisaille sur verre ; plomb
Commentaire descriptif :
Les verrières de l'église prennent place dans le choeur, l'élévation sud et ouest de la nef. La baie axiale du choeur est une triple lancette tréflée surmontée d'un jour de réseau. Les baies 1 à 4 du choeur et de l'élévation sud de la nef sont des doubles lancettes tréflées surmontées d'un jour de réseau. La baie 5, sur l'élévation ouest de la nef, est un oculus à jours de réseau en goutte et en coeur. Chaque verrière est en verre transparent et polychrome peint polychrome et en grisaille et s'insère dans un réseau de plombs.
Représentation :
ornement géométrique (quadrillage) ; scène (Crucifixion : vue d'intérieur, Renaissance, croix, femme : en buste, voile, homme, en buste, chapeau, linge, croix) ; figure (sainte Catherine, ? : de trois quart, palme : martyre , épée, livre : ouvert) ; figure (Marie-Madeleine, ? : en buste, Jésus : pied) ; de scène (vue d'intérieur, Renaissance, coupole ; homme : armure, cape, armoirie, à genoux, de trois quarts, livre, table, heaume ; Jean-Baptiste : barbu, en pied, de trois quarts, livre ; armoirie, laurier : palme) ; scène (vue d'intérieur, Renaissance, coupole ; femme, manteau : rouge, à genoux, coussin, de trois quarts ; sainte Anne : en pied, de face, Enfant Jésus, Jean-Baptiste : enfant)
Précision sur la représentation :
La baie 0 présente sur la lancette centrale un fragment d'une scène qui dévoile les bustes de deux personnages : l'un masculin avec un large chapeau et tenant un linge, l'autre féminin, un voile sur sa tête penchée. La traverse verticale d'une croix est visible derrière eux. La scène se déroule dans un intérieur à l'architecture Renaissance. Les lancettes latérales et le jour de réseau accueillent des motifs géométriques simples, dans lesquels s'insèrent dans le jour de réseaux des dés. La baie 1 et 2 sont organisées de la même manière : la représentation historiée occupe la partie médiane des doubles lancettes, les autres parties des verrières étant occupées par le même décor géométrique que celui de la baie 0. La baie 1 représente un personnage masculin vêtu d'une armure et d'une cape de velours rouge imprimé d'armoiries. Il se tient à genoux et de trois quarts, en prière au-dessus d'un ouvrage posé sur une table à sa droite marquée des mêmes armoiries. Le heaume est posé aux pieds de la table. Derrière lui se tient saint Jean-Baptiste : un personne barbu et en pied, représenté de trois quarts. Il tient un ouvrage et porte une peau de bête ainsi qu'une cape rouge. La scène se déroule sous une demi-coupole, dans un intérieur monumental de style Renaissance inspiré de l'Antiquité, similaire à l'intérieur représenté sur la baie 0 et 2. Comme dans la baie 2, un bandeau inférieur au-dessous de la scène, présente deux armoiries entourées de palmes de lauriers. La baie 2 représente un personnage féminin priant en manteau rouge, à genoux sur un coussin vert et de trois quarts. Derrière elle, à droite de la baie se tient sainte Anne en pied et de face. Elle porte l'Enfant Jésus et tient la main à Jean-Baptiste. La baie 3 présente un fragment inséré dans un réseau de quadrillage. Le fragment représente sans doute sainte Catherine, de trois-quarts tenant la palme et l'épée de son martyr. Elle tend un livre ouvert devant elle. Le fragment s'arrête au niveau des genoux. La baie 4 ne présente également qu'un fragment au milieu d'un quadrillage. Le fragment représente sans doute le buste et la tête aux cheveux défaits de Marie-Madeleine. Elle est représenté entrain de passer une plume sur le pied du Christ crucifié, peut-être pour le oindre de son parfum.
Précisions sur les dimensions :
dimensions non prises
Etat de conservation :
remontage ; oeuvre restaurée
Marques et inscriptions :
armoiries (peinte, sur l'oeuvre)
Précisions sur les inscriptions :
Armoiries de la baie 1, sous les personnages et de gauche à droite : "écartelé : aux 1 et 4 de gueules au château d'or (Castelnau) et aux 2 et 3 d'argent au lion de sable (Calmon d'Olt)" et "d'azur semé d'étoiles d'or au lion du même brisé sur l'épaule d'un lambel d'or (Culan)". Le 1er blason est répété sur le manteau du personnage de droite et sur la table. Armoiries de la baie 2, sous les personnages et de gauche à droite : "écartelé au 1 de gueules au château d'or (Castelnau), au 4 d'azur au lion d'argent (Calmon d'Olt), aux 2 et 3 d'or au lion de gueules et 16 étoiles du même orle (Caylus)" et "d'argent au lion de gueule et accompagné de 16 étoiles du même en orle (Caylus).

Localisation

Commune :
Prudhomat
Lieu-dit ou secteur urbain :
Castelnau
Aire d'étude :
Lot
Edifice de conservation :
collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis
Emplacement de l'oeuvre dans l'édifice :
choeur, élévations sud de la nef, élévation ouest

Oeuvres liées

Portail ouest.
Cette église qui remplace un édifice plus ancien, sans doute du 13e siècle, a été élevée à partir de 1507 par Jacques de Castelnau, suivant le voeu de son père, le baron Jean II de Castelnau-Caylus, chambellan de Louis XI, mort en 1505. Elle fut érigée en collégiale par le pape Jules II et dédiée dans un premier temps à saint Jean. Ce n'est qu'à la fin du 16e siècle qu'elle est pl

Illustrations


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600092NUCA - Vue d'ensemble des baies du choeur (baies 0 à 2). - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600093NUCA - Vue d'ensemble de la baie 0. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600094NUCA - Vue de détail de la baie 0. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600095NUCA - Vue d'ensemble de la baie 1. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600096NUCA - Vue de détail de la baie 1. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600097NUCA - Vue d'ensemble de la baie 2. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600098NUCA - Vue de détail de la baie 2. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600099NUCA - Vue d'ensemble de la baie 3. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600100NUCA - Vue de détail de la baie 3. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600101NUCA - Vue d'ensemble de la baie 4. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600102NUCA - Vue de détail de la baie 4. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Prudhomat (Lot), collégiale Saint-Jean puis Saint-Louis.
Référence : IVD46_20134600103NUCA - Vue d'ensemble de la baie 5. - Couteau, Anaïs, (c) Conseil général du Lot ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
JUILLET, Jacques, Les 38 barons de Castelnau, 1971, pp. 167-178.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays de la Vallée de la Dordogne lotoise
Référence :
IM46105645
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Couteau Anaïs
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2014/07/31
Date de la protection :
1908/12/05 : classé au titre objet
Référence de la notice M.H. :
PM46106883
Intérêt de l'oeuvre :
à signaler
Conseil général du Lot