Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

église paroissiale Saint-Jean-Baptiste

Eglise de type néo-classique avec un clocher-porche du 19e siècle en brique.

Historique

Datation principale :
1er quart 19e siècle ; 3e quart 19e siècle
Datation secondaire :
milieu 17e siècle (?)
Année(s) :
1822 ; 1893
Justification de la datation :
daté par source
Auteur de l'oeuvre :
Courrecy (ingénieur civil) ; Bréfeil Gabriel (architecte) ; Gaillard-Lala René (peintre)
Justification de l'attribution :
attribué par source
Commentaire historique :
L'église dédiée à Saint-Jean Baptiste est vraisemblablement une reconstruction du milieu du 17e siècle entièrement englobée dans des constructions du 19e siècle. En effet, le clocher-porche servant également de tour de l'horloge de la commune a été reconstruit en 1822 (adjudication des travaux le 17 août 1822) selon les plans de l'ingénieur civil du département, Courrecy (?). En 1893, l'architecte Gabriel Bréfeil engage une nouvelle campagne de travaux comprenant le surhaussement des murs de la nef, la construction des voûtes d'ogive sur la nef et le choeur et la modification du porche. Ce dernier était hors-oeuvre et de plan carré, avant l'adjonction des deux constructions latérales nord et sud. Les piliers du porche d'origine et les arcades en brique sont aujourd'hui encore perceptibles sous la loggia. L'escalier intérieur en peuplier a disparu. Dans la chapelle latérale sud, la plus proche du porche, deux culots engagés dans la maçonnerie, nous indiquent que cette chapelle était voûtée. Les peintures des voûtes ont été réalisées en 1940 par le peintre René Gaillard-Lala. Le cimetière était contigu au nord de l'église (parcelle 1062 sur le plan de 1830) ; il est supprimé et déplacé à l'extérieur du bourg, à la Magdelaine, en 1891.
Notice succincte :
Eglise de type néo-classique avec un clocher-porche du 19e siècle en brique.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
brique ; enduit
Matériaux de la couverture :
tuile creuse ; fer en couverture
Plan :
plan allongé
Vaisseau(x) et étage(s) :
1 vaisseau
Voûtes :
voûte d'ogives ; coupole
Forme de la couverture :
toit à longs pans ; croupe polygonale
Commentaire descriptif :
L'église est implantée au sud du bourg. L'entrée s'effectue par un porche adossé sur l'élévation ouest. Orientée, l'église présente un plan allongé avec trois chapelles latérales au nord et au sud et un choeur à sept pans. La nef à trois travées, les deux pièces de la loggia le choeur sont voûtés d'ogives. L'église est entièrement construite en brique, les rares éléments en calcaire sont réservés à la base du porche et au décor du clocher (linteau, corniches moulurées ou à modillons). La chambre de cloche, de plan carré, est couronnée par une coupole couverte de fer. Le chevet est ajouré par cinq grandes baies à arc brisé aux encadrements en brique. Le toit à longs pans de la nef et la croupe polygonale sur le chevet sont couverts en tuile creuse. L'église compte quatorze contreforts en brique qui sont interrompus à deux reprises par des glacis. Ces contreforts participent à l'animation des élévations car ce sont les seuls éléments, avec le clocher, à s'élever au-dessus de la toiture et à ne pas être enduits.
Technique du décor :
sculpture ; peinture (étudiée dans la base Palissy) ; vitrail (étudié dans la base Palissy)
Représentation :
feuillage
Précision sur la représentation :
A l'intérieur, les éléments sculptés se trouvent sur la base et les chapiteaux des deux colonnes du choeur ainsi que sur les culots feuillagés des retombées des voûtes.
Typologie :
église clocher-porche

Localisation

Commune :
Réalville
Adresse :
Eglise (place de l')
Aire d'étude :
Quercy Caussadais ouest
Référence cadastrale :
1830 F 1063 ; 2007 F 225
Milieu d'implantation :
en village

Oeuvres liées

Vue du sanctuaire depuis la nef.
Le mobilier de l'église Saint-Jean-Baptiste date dans son ensemble du dernier quart du XIXe siècle. Quelques éléments semblent toutefois plus anciens : tabernacle-exposition (IM82002879), ambon (IM82002883) mais aucun élément n'est antérieur au 18e siècle.£L'inventaire dressé le 3 mars 1906 montre que certaines ouvres ont été déplacées tandis que d'autres ont disparu. C'est le cas en
Détail des stations IV et V.
Ce chemin de croix est réalisé par René Gaillard-Lala date de 1943. Il est installé à la place d'un chemin de croix composé de gravures encadrées de bois doré mentionnés dans l'inventaire du 3 mars 1906 comme étant très vieux.
Vue de l'avers.
Cet ornement noir orné de broderies date de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle.
Vue du seau n°1.
Cet ensemble de seaux à eau bénite date du 19e siècle. Ils comportent tous un décor repoussé néo-classique. Le goupillon du plus petit seau n'est pas d'origine.
Vue d'ensemble de face.
Cet ensemble a été réalisé dans la seconde moitié du 19e siècle. Le poinçon laisse penser qu'il s'agit d'une production de l'orfèvre Demarquet. La boite dans laquelle sont conservés la patène et le calice n'est pas celle d'origine.
Détail du noeud.
Cet ensemble a été réalisé dans la seconde moitié du 19e siècle. Le poinçon en forme de losange reste illisible.
Vue d'ensemble.
Cet ensemble a été réalisé au milieu du 19e siècle. Le poinçon, bien que très usé, laisse penser qu'il s'agit d'une réalisation des frères Favier.
Détail du pied : le Christ au jardin des oliviers.
Cet ensemble a été réalisé dans la seconde moitié du 19e siècle. Il présente un décor très proche du ciboire n°2 (1M82002870) dont le poinçon laisse penser qu'il s'agit d'une production de l'orfèvre Joseph Favier.
Détail du pied.
Cet ensemble a été réalisé dans la seconde moitié du 19e siècle. Il présente le poinçon de l'orfèvre Joseph Favier.
Détail de l'inscription sur la boite.
Cet ostensoir-soleil en argent a été exécuté par les frères Trioullier, orfèvres des chapelles impériales, rue du Vieux-Colombier à Paris. Il a été offert à l'église Saint-Martin de Lastours par l'empereur Napoléon III en 1864. Il est aujourd'hui déposé dans le Trésor de l'église Saint-Jean.
Détail de l'inscription gravée sous le pied du calice.
Ce calice et sa patène sont signés J Favier. Ils ont été réalisés pour l'église Saint-Martin de Lastours. Il sont actuellement conservés dans la chapelle réservée au trésor de l'église Saint-Jean.
Détail de la boite.
Ce calice et sa patène sont probablement l'oeuvre de l'orfèvre parisien Trioullier. La boite conservée dans la sacristie porte encore l'étiquette du fabricant. Ils ont été réalisés pour l'église Saint-Martin de Lastours. Il sont actuellement conservés dans la chapelle réservée au trésor de l'église Saint-Jean.
Vue d'ensemble
Cet ostensoir en métal argenté date de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle. Il s'agit d'une oeuvre sérielle.
Détail de la partie supérieure.
Cet encensoir en métal argenté emploie un vocabulaire décoratif rocaille. Il pourrait dater de la 1ère moitié du 19e siècle.
Vue d'ensemble de l'avers.
Ce vase d'autel en porcelaine blanche dite de Limoges peinte polychrome et à la poudre d'or est particulièrement remarquable par son décor en relief imitant des fleurs. L'absence de marque ou de signature de fabricant empêche une attribution précise à un centre de production ou à une manufacture (Limoges, Paris). Il pourrait aussi être une production originaire de Midi-Pyrénées. Il date
Vue d'ensemble.
Ce tabernacle en bois sculpté, de style rocaille date vraisemblablement du milieu du 18e siècle. Il a visiblement été restauré à une époque récente mais indéterminée.
Détail de deux chandeliers.
Cet ensemble de chandeliers en bronze doré est caractéristique des productions de la fin du 19e siècle.
Détail d'un pied.
Cet ensemble de chandeliers en bronze doré est caractéristique des productions de la fin du 19e siècle.
Vue d'ensemble de face.
Cette sculpture en bois polychrome et doré date vraisemblablement de la seconde moitié du 18e siècle.
Vue d'ensemble de face.
La partie sculptée de l'ambon (le tétramorphe) date très vraisemblablement du 18e siècle et provient peut-être d'un autre élément mobilier (chaire à prêcher ?). Elle a été remontée au cours du 20e siècle pour constituer l'ambon tel qu'il est actuellement présenté.
Vue des stalles du flanc gauche.
Cet ensemble de stalles pourrait dater du 19e siècle.
Vue de face.
Cet ornement noir orné de broderies date de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle.
Vue d'ensemble de la toile.
Cette toile représentant sainte Catherine de Sienne date de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle. Le vêtement de la sainte avec la ceinture soulignant une taille très haute rappelle le costume féminin caractéristique de l'époque du 1er Empire.
Vue d'ensemble.
Cet ornement vert orné de broderies date de la fin du début du 20e siècle. La couleur verte est celle des ornements revêtus lors des temps ordinaires.
Vue d'ensemble de face.
Cette bannière de procession pourrait dater de l'époque Restauration.
Ce calice en argent date de la première moitié du 19e siècle.
Vue d'ensemble de face.
Cette huile sur toile date du 19e siècle.
Détail du pied.
Cet ostensoir en métal doré date de la seconde moitié du 19e siècle. Il appartient à une production sérielle.
Vue d'ensemble du revers.
Cet ostensoir en métal doré date de la seconde moitié du 19e siècle. Il appartient à une production sérielle.
Détail de la marque du fabricant.
Cet harmonium en chêne porte la marque du facteur d'harmonium parisien Rodolphe Fils, successeur de Debain qui se présentait comme inventeur de l'harmonium. La fabrique était située 15 rue Chaligny. Il date très vraisemblablement du 4e quart du 19e siècle.
Vue d'ensemble du tableau.
Ce tableau peint en 1803 est l'oeuvre de P. Mouillac, peintre documenté à Agen entre 1780 et 1792. Il semble avoir été commandé par les marguilliers Jean Lacassaigne et Jean Laborie comme en témoigne l'inscription peinte sur l'oeuvre.
Vue d'ensemble
Ce tableau anonyme date du 19e siècle. Il est signalé dans nef au moment de l'inventaire du 3 mars 1906. Il a donc été déplacé dans le courant du 20e siècle.
Vue d'ensemble.
Ce tableau anonyme date de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle.
Détail du flanc gauche de l'autel.
Cet autel en bois doré peut être daté du milieu du 18e siècle. Il a visiblement été déplacé dans la chapelle à une époque récente (milieu du 20e siècle).
Vue d'ensemble.
Ce tableau anonyme date de la fin du 18e siècle ou du début du 19e siècle.
Vue de voûte du choeur.
Les peintures monumentales de l'église sont l'oeuvre de René Gaillard-Lala. Elles sont datées de 1938. L'artiste a signé en bas à gauche de la scène du Baptême du Christ.
Détail de la marque du fabricant.
Cet harmonium porte la marque du facteur d'harmonium parisien Debain. Il a été offert à l'église en 1864 par Adrien Pommarède, fils ainé comme en témoigne la plaque de cuivre fixée sur le rabat.
Détail d'une baie occidentale.
Les vitraux de l'église Saint-Martin ont été installés dans la dernière décennie du 19e siècle comme en témoignent les deux dates portées sur la verrière n° 3 et la verrière n°6.

Illustrations


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205823NUCA - Vue d'ensemble depuis le nord-ouest. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205824NUCA - Vue d'ensemble depuis le nord-est. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205825NUCA - Vue d'ensemble depuis le nord. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205826NUCA - Clocher-porche, vue d'ensemble depuis l'ouest. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205827NUCA - Détail du porche sud mitoyen avec le presbytère. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205828NUCA - Clocher-porche, détail de l'entrée ouest. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205829NUCA - Clocher-porche, entrée ouest : détail du linteau. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205830NUCA - Clocher-porche, entrée ouest : détail des briques au-dessus du linteau. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205831NUCA - Vue d'ensemble depuis l'est. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205832NUCA - Détail du chevet à l'est. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205833NUCA - Détail de la maçonnerie entre deux contreforts du chevet à l'est. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205834NUCA - Vue d'ensemble des trois chapelles latérales nord. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205835NUCA - Détail du clocher. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205836NUCA - Intérieur, vue d'ensemble du choeur. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205837NUCA - Intérieur, détail de l'enmarchement et des stalles du choeur. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205838NUCA - Intérieur, détail de l'entrée dans la sacristie au sud. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205839NUCA - Intérieur, détail des stalles du choeur. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205840NUCA - Intérieur, détail de la base d'un pilier du choeur. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205841NUCA - Intérieur, détail des chapiteaux d'un pilier du choeur et des retombées de voûtes. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205842NUCA - Intérieur, vue d'ensemble de la loggia à l'ouest. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205843NUCA - Intérieur, détail de la base d'un pilier de l'ancien porche. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205844NUCA - Intérieur, détail d'une arcade de l'ancien porche. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205845NUCA - Intérieur, détail d'une plaque commémorative sur le porche. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205846NUCA - Intérieur, détail d'une plaque commémorative sur le porche. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205847NUCA - Intérieur, détail des consoles du balcon de la loggia. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205848NUCA - Intérieur, détail d'une voûte d'ogive de la loggia. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205849NUCA - Intérieur, vue d'ensemble des trois chapelles latérales nord. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205850NUCA - Intérieur, vue d'ensemble de deux chapelles latérales sud. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205851NUCA - Intérieur, chapelle latérale sud près du porche : détail des culots des anciennes voûtes. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205852NUCA - Intérieur, nef : détail d'un des culots de retombées des voûtes. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205853NUCA - Intérieur, nef : détail d'un des culots de retombées des voûtes. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205854NUCA - Intérieur, nef : détail des voûtes d'ogive. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205855NUCA - Intérieur, choeur : détail des voûtes d'ogive. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205856NUCA - Intérieur, choeur : détail du décor peint sur les voûtes d'ogive. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205857NUCA - Extrait du plan cadastral de 1830. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205858NUCA - Plan de l'église. - Quost, Baptiste, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20118205859NUCA - Carte de visite de l'architecte Gabriel Bréfeil. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20128200448NUCA - Vue de la nef et du choeur. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20128200449NUCA - Vue du choeur. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20128200450NUCA - Vue d'ensemble depuis le nord-est. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20128200451NUCA - Vue du clocher depuis le nord. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), église paroissiale Saint-Jean.
Référence : IVD82_20128200452NUCA - Vue du clocher et du monument à la Vierge depuis le nord. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
GAYNE Pierre, Dictionnaire des Paroisses du Diocèse de Montauban, s. l., 1978, p. 187-188. HAUTEFEUILLE Florent, Structures de l'habitat rural et territoires paroissiaux en bas-Quercy et haut-Toulousain du VIIe au XIVe siècle, thèse de doctorat, université de Toulouse II Le Mirail, tome 8, annexe 1, vol. 6, juin 1998.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays Midi-Quercy
Sources :
AD Tarn-et-Garonne, 3 P 2451, Plan cadastral, section F, feuille 11, 1830. AD Tarn-et-Garonne, O 592, Devis descriptif et estimatif des travaux du clocher avec et sans flèche, Gabriel Bréfeil, 10 février 1821. O 592, Adjudication des travaux de reconstruction du clocher, 17 août 1822. O 597, Décompte des travaux de réparation du sanctuaire, Gabriel Bréfeil, 26 octobre 1893. AD Tarn-et-Garonne, V 83, Inventaire des biens dépendant de la Fabrique de l'église de Saint-Jean, 3 mars 1906.
Référence :
IA82119770
Copyright :
(c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Stadnicki Carole
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2013/06/27
Pays Midi-Quercy