Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

abbaye cistercienne de Saint-Marcel

Au cours de la seconde moitié du 12e siècle, le lieu de Saint-Marcel est donné par Armand de Montpezat et ses frères aux religieux établis à Septfonds. L'abbaye de Septfonds

Historique

Datation principale :
2e moitié 12e siècle ; 1er quart 17e siècle
Commentaire historique :
Au cours de la seconde moitié du 12e siècle, le lieu de Saint-Marcel est donné par Armand de Montpezat et ses frères aux religieux établis à Septfonds. L'abbaye de Septfonds est rapidement transférée à Saint-Marcel, commune de Réalville. L'abbaye cistercienne de Saint-Marcel n'a jamais connu un développement important. En 1313, outre l'abbé, elle comptait 17 religieux. Elle est entièrement détruite lors des Guerres de religion et reconstruite au début du 17e siècle par l'abbé Rey. La Révolution entraine, de nouveau, la destruction de l'abbaye mais ce n'est véritablement qu'en 1852 que le reste des bâtiments est démoli par Calixte de Valada, nouveau propriétaire des lieux. Deux plans font état des bâtiments en place : en 1788 (Atlas des plans géométriques de la Directe de Saint-Marcel) et en 1830 (plan cadastral dit napoléonien). Calixte de Valada fait ériger un château sur l'aile orientale de l'abbaye, au cours de la seconde moitié du 19e siècle. Aucun vestige de l'abbaye n'est aujourd'hui perceptible en élévation mis à part des briques utilisées ça et là, dans la cave et dans les combles du château, dont les dimensions (7 cm de haut et entre 20 et 35 cm de large) peuvent s'apparenter à des briques d'époque médiévale.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
brique
Commentaire descriptif :
L'abbaye était implantée dans la vallée de la Lère, à la base des premiers coteaux. D'après les plans anciens, l'église paroissiale et abbatiale était située à l'ouest du cloître et des bâtiments conventuels. Le cimetière était contigu au chevet de l'église, tourné vers le nord. Au sud de l'abbaye, se trouvait une grange ainsi que deux autres bâtiments non identifiés, situés plus à l'est. La terrasse, le puits et le jardin entouré de canalisations étaient localisés à l'est des bâtiments.
Etat de conservation :
détruit

Localisation

Commune :
Réalville
Lieu-dit ou secteur urbain :
Saint Marcel
Aire d'étude :
Quercy Caussadais ouest
Référence cadastrale :
1830 H 504 à 506, 510

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Réalville (Tarn-et-Garonne), abbaye cistercienne de Saint-Marcel.
Référence : IVD82_20118204781NUCA - Extrait du plan des fiefs de l'abbaye de Saint-Marcel, 1788. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), abbaye cistercienne de Saint-Marcel.
Référence : IVD82_20118204782NUCA - Extrait du plan cadastral de 1830. - Stadnicki, Carole (reproduction), (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), abbaye cistercienne de Saint-Marcel.
Référence : IVD82_20118204783NUCA - Vue de l'emplacement de l'ancienne église abbatiale. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), abbaye cistercienne de Saint-Marcel.
Référence : IVD82_20118204784NUCA - Vue de l'emplacement de l'ancien jardin de l'abbaye. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), abbaye cistercienne de Saint-Marcel.
Référence : IVD82_20118204785NUCA - Château, sous-sol : détail d'une partie des maçonneries en brique. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Réalville (Tarn-et-Garonne), abbaye cistercienne de Saint-Marcel.
Référence : IVD82_20118204786NUCA - Château, combles : détail de briques de remploi. - Stadnicki, Carole, (c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
HAUTEFEUILLE Florent, Structures de l'habitat rural et territoires paroissiaux en bas-Quercy et haut-Toulousain du VIIe au XIVe siècle, thèse de doctorat, université de Toulouse II Le Mirail, tome 8, annexe 1, vol. 6, juin 1998. Actes du colloque de Belleperche, 22-23 août 1998, La grande aventure des cisterciens, leur implantation en Midi-Pyrénées, Georges Passerat, Saint-Marcel, p.150. Moulenq F., Documents historiques sur le Tarn-et-Garonne, Abbaye Saint-Marcel, tome 1, 1879, p. 338-349. DEVALS et POTTIER, Bâtiments claustraux, Abbaye cistercienne de Saint-Marcel, Congrès archéologique de France, XXXIIe session, n° 13, 1865, p. 278-279. GAYNE Pierre, Dictionnaire des Paroisses du Diocèse de Montauban, s. l., 1978, p. 188. GALABERT Firmin, Réalville, Bastide royale, Montauban, 1898, Histoire de Réalville, coll. Monographie des villes et villages de France, éd. Res Universis, réed., Paris, 1990, 138 p.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Pays Midi-Quercy
Sources :
AD Tarn-et-Garonne, 3 P 2451, Plan cadastral, section H, feuille 16, 1830. AD Tarn-et-Garonne, H 58, Atlas des plans géométriques de la Directe de Saint-Marcel, 1788, plan n° 6.
Référence :
IA82119760
Copyright :
(c) Pays Midi-Quercy ; (c) Conseil général du Tarn-et-Garonne ; (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Stadnicki Carole
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2013/06/27
Pays Midi-Quercy