Recherche en cours...


Accueil > Rechercher > Recherche Base de données

Recherche

château fort, dit Château des Anglais

Possession des Barasc de Béduer au 13e siècle, la "roque" de Brengues passe ensuite dans celles des Cardaillac-Brengues ; d'après l'abbé de Fouilhac, une porte fortifiée aurai

Historique

Datation principale :
12e siècle (?) ; 2e quart 14e siècle (?)
Commentaire historique :
Possession des Barasc de Béduer au 13e siècle, la "roque" de Brengues passe ensuite dans celles des Cardaillac-Brengues ; d'après l'abbé de Fouilhac, une porte fortifiée aurait été ajoutée en 1347 (V. Rousset, 2006). En 1504, la seigneurie de Brengues est à Jean de Cardaillac, seigneur de Cardaillac (L. d'Alauzier, 1984).
L'appareil et les formes des baies peuvent permettre de dater le principal bâtiment conservé du 12e siècle. La porte sud, munie d'une archère cruciforme, pourrait être celle que mentionnait l'abbé de Fouilhac au 17e siècle.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; pierre de taille ; moellon
Vaisseau(x) et étage(s) :
1 étage carré
Commentaire descriptif :
En 1831, J.-A. Delpon mentionnait deux portes, dont une (alors très ruinée) a disparu, des restes de constructions, dont le grand bâtiment qui subsiste, et, dans le rocher, des trous d'encastrement de poutres, ainsi que des galeries où furent retrouvés des ossements humains et des fossiles d'animaux pré-historiques.
Les parties conservées sont bâties en pierre de taille de calcaire, ou en moellons soigneusement dressés et assisés. La porte sud (parcelle 341), barre le chemin du causse à Brengues. La porte proprement dite, à arête vive, est couverte d'un arc brisé et d'une arrière-voussure segmentaire brisée ; un trou barrier est ménagé dans le tableau. Elle est accompagnée d'une archère cruciforme dont le croisillon est patté et dont l'ébrasement intérieur est couvert par des linteaux sur coussinets.
Le bâtiment conservé a été élevé sous un surplomb du rocher, deux murs en L, soigneusement bâtis en petit appareil de calcaire, fermant l'abri naturel. L'accès se fait dans l'étroite élévation en retour, sud, par une porte dont l'arc et l'arrière-voussure sont en plein-cintre. Du côté est, au rez-de-chaussée, la seule ouverture est un jour en meurtrière. Les parties hautes présentent des baies dépourvues d'alettes, couvertes en plein-cintre, forme qui semble bien être leur forme d'origine : en dépit des réparations et restaurations, leur mise en oeuvre ne laisse guère de doute (voir en particulier les photographies dans M. Bénéjeam, 1984).
Etat de conservation :
vestiges ; restauré

Localisation

Commune :
Brengues
Aire d'étude :
Lot
Référence cadastrale :
2013 B 340, 406, 407
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604534NUCA - Bâtiment conservé. Elévation est, baie haute. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604525NUCA - Vue du site depuis le sud-est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604526NUCA - Elévation extérieure (sud) de la porte. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604527NUCA - Porte : archère, vue depuis l'extérieur. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604528NUCA - Arcade de la porte, vue de l'extérieur. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604529NUCA - Porte, tableau est : trou barrier. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604530NUCA - Porte, élévation intérieure (nord). - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604531NUCA - Vue du site depuis la porte. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604532NUCA - Vue en contre-plongée du bâtiment conservé : élévation ouest. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604533NUCA - Bâtiment conservé. Partie gauche de l'élévation est. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Brengues (Lot), château fort, dit Château des Anglais.
Référence : IVR73_20134604535NUCA - Extrait du plan cadastral 2013. - Séraphin, Gilles ; Scellès, Maurice, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot.


Documents liés

Bibliographie :
Delpon (J.-A.), Statistique du département du Lot, Paris-Cahors, 1831, t. 1, p. 411.
Bénéjeam (Mireille), Les châteaux des anglais, Quercy-Recherche, n° 57-58 (mars-août 1984), p. 58-59.
Alauzier (Louis d'), Le dénombrement de 1504 en Quercy pour le ban et l'arrière-ban, dans Bulletin de la Société des Etudes du Lot, t. CV, 1984, p. 225.
Didon (Catherine), Châteaux, manoirs et logis. Le Lot, Chauray, Ed. Patrimoine medias, 1996, p. 176.
Rousset (Valérie), La roque ou château des Anglais (Brengues), Conseil général du Lot, notice numérique, 2006.
Université Toulouse-Le Mirail, Master Patrimoine 2006-2007, Donjons, locomotives et sabotiers : le fonds photographique de la Société des Etudes du Lot, 1890-1920, Lavaur, Imp. Art et Caractère, 2007, p. 78.

Informations complémentaires

Nom du pays :
Parc Naturel Régional des Causses du Quercy
Référence :
IA46101518
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Conseil général du Lot
Rédacteur(s) :
Séraphin Gilles ; Scellès Maurice
Date de publication :
2013
Date de mise à jour :
2015/01/02
Date de la protection :
1925/10/30 : inscrit MH
Référence de la notice M.H. :
PA00094990
Conseil général du Lot