Recherche en cours...


Recherche

jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu

Lorsque Louis Cibiel, fils du premier Louis et frère de Vincent, entame la restauration de l'édifice en 1840, il décide de créer un jardin face à l'aile est de l'abbaye transf
Oeuvre non localisée

Historique

Datation principale :
1er quart 19e siècle
Datation secondaire :
2e quart 19e siècle ; 4e quart 19e siècle
Année(s) :
1847
Justification de la datation :
date portée
Auteur de l'oeuvre :
Darcel Jean (paysagiste)
Justification de l'attribution :
attribution par travaux historiques
Personne(s) liée(s) à l'histoire de l'oeuvre :
Cibiel Louis (commanditaire)
Commentaire historique :
Lorsque Louis Cibiel, fils du premier Louis et frère de Vincent, entame la restauration de l'édifice en 1840, il décide de créer un jardin face à l'aile est de l'abbaye transformée en résidence d'agrément. Au rez-de-chaussée de cette aile, l'ancienne salle capitulaire devient une orangerie, de grandes baies vitrées en plein cintre y sont percées en façade. Il fait construire un grand escalier menant à une longue terrasse bordée de lauriers, de cytises, d'arbres de Judée et de spirées. Quelques cèdres de l'Atlas et un cèdre du Liban, ce dernier encore en place à l'angle de la terrasse, sont plantés. Des allées sont aménagées. L'ancien potager près de la source est supprimé et déplacé plus haut vers l'ouest à côté d'une Maison du Jardinier (1847). Louis restant sans héritier, son neveu Alfred Cibiel (le fils de Vincent), futur député de l'Aveyron, poursuit son oeuvre. Le tracé du parc actuel, de la 2ème moitié du 19e siècle (1860-1895), reflète le prestige voulu par son propriétaire, homme politique influant de la IIIe République. Il confie le plan du parc à son beau-frère Jean Darcel (1823-1906), Ingénieur des Ponts et Chaussées. Spécialiste des Parcs et Jardins de la Ville de Paris, adjoint d'Alphand, Jean Darcel a participé avec lui à de grands chantiers : création des parcs de Montsouris, du Trocadéro, des Buttes-Chaumont, bois de Vincennes et de Boulogne. A Loc-Dieu, de grandes perspectives sont percées dans les bois entourant l'abbaye par des prairies comparables au principe des "coulées vertes" du Comte Choulot, parcourues d'allées cavalières. Le potager est éloigné vers l'ouest et agrandi. Les bassins d'élevage sont comblés, une grotte de rocaille est aménagée pour abriter un lavoir. De nombreuses variétés d'arbres, parmi lesquels des essences exotiques prisées par la société de l'époque, sont plantées, en bosquets ou en isolés. Construction ou reconstruction ??? d'un mur d'enceinte entourant le parc et des parcelles agricoles. Plantations récentes, ponctuelles, de pins et de pectinés. Une Maison des Enfants est construite dans le style rocaille rustique. Un petit potager existait au début du 20e siècle près de la source, dans le creux de la prairie.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon ; maçonnerie ; bois ; faux pan de bois ; enduit
Matériaux de la couverture :
ardoise
Plan :
jardin irrégulier
Elévation extérieure :
jardin de niveau ; jardin en pente ; jardin en terrasses
Escalier :
escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Organisation végétale :
bocage de jardin ; bois de jardin ; clairière ornementale ; pelouse ; arbre isolé ; groupe d'arbres ; parterre de carrés
Commentaire descriptif :
Le parc de l'ancienne abbaye couvre environ une cinquantaine d'ha qui s'étendent vers le nord de l'ancienne abbaye. Il est implanté sur une cuvette d'argile profonde, incluse, telle une lentille, dans le causse. L'entrée du domaine passe devant un corps de dépendances à deux pavillons carrés en brique rouge. Le parc est entièrement ceinturé par un mur de clôture en moellons calcaire de couleur ocre jaune, d'une hauteur de 2m à 2,50m, souvenir de l'ancien enclos monastique.
C'est un parc irrégulier, de style romantique, conjuguant les vallonnements du relief avec des effets de perspectives destinées à mettre l'édifice en valeur. On distingue deux zones : la première, au nord, éloignée de la demeure, composée essentiellement de bois, en majorité de chênes. La deuxième au sud, autour de l'abbaye, a fait l'objet d'un véritable aménagement paysager, exploitant le thème de la "coulée verte" par une succession de vallons.
Les cheminements sont intégrés à la mise en scène du paysage, mettant en valeur, dès l'entrée, la monumentalité de l'architecture et ses jeux de reflets dans le lac.
De nombreuses sources irriguent le terrain, notamment celle qui alimente la grande pièce d'eau par un ruisseau émergeant quelques mètres en amont. Ce ruisseau se poursuit en souterrain devant la façade sud et ressort plus bas pour alimenter une deuxième petite pièce d'eau avant de poursuivre sa course dans le fond du vallon. Ce milieu humide a favorisé une végétation luxuriante en contraste avec l'aridité du causse proche. Un bosquet de cyprès chauves marque la naissance de la source en amont de l'étang. Les parties proches de la demeure sont ornées de différentes variétés de cèdres, épicéas, mélèzes, pins sylvrestres ou parasols, marronniers. Quelques specimens isolés viennent ponctuer les scènes paysagères : hêtres pourpres, saules, platanes, tilleuls, sophoras... La terrasse orientale est plantée d'arbustes (lauriers, cytises) et d'arbres (magnolia, cèdre à l'angle côté abbaye). Il se dégage de l'ensemble une impression de très grande sérénité.
Un système de larges allées rayonne à partir du château vers les différents vallons, créant, en retour, des perspectives convergentes sur l'édifice. Le chemin de ceinture se poursuit vers l'est jusqu'à l'ancienne Maison du Garde (ancienne entrée du château). A l'opposé, vers l'ouest, les allées conduisent à des fabriques (Maison rustique dite "des Enfants", tour de guêt) enfouis dans les masses arborées.
Implanté sur la hauteur du vallon qui surmonte l'étang et partiellement masqué depuis la demeure, se trouve un grand potager-verger. Clos de mur, il présente un plan rectangulaire prolongé vers l'ouest par un mur en hémicycle qui se reproduit au-delà à trois reprises comme trois ondes successives. A fonction de verger, on y trouve deux réservoirs d'eau. A l'angle sud-est de l'espace du potager-verger, une habitation appelée Maison du Jardinier, accompagnée d'une petite orangerie, porte sur son linteau la date 1847. Le mur de clôture est entièrement garni à son sommet, sur tout son pourtour, de châssis vitrés débordants. Ceux-ci sont destinés à favoriser la culture des poiriers "palissés à la loque" (en candélabre) contre le mur auquel ils sont appuyés. En avant des poiriers, de très vieux sujets de pommiers sont taillés en vase et conduits en cordons, sur fils de fer, parallèlement au mur. D'autres arbres fruitiers de plein vent, sur tige, parsèment le terrain. Celui-ci, dans sa partie rectangulaire, est divisé en carrés de plantations ceinturés par des petits buis. Un vaste bassin circulaire en pierre ponctue le centre de la composition. Entre ces parterres carrés et l'hémicycle se trouve le puits.

Localisation

Commune :
Martiel
Lieu-dit ou secteur urbain :
Loc-Dieu
Aire d'étude :
Aveyron
Edifice de conservation :
abbaye
Référence de l'édifice de conservation :
IA12000103
Référence cadastrale :
2010 I 2 à 37, 388, 389, 444
Milieu d'implantation :
isolé

Oeuvres liées

Bâtiment abbatial : façade ouest donnant sur le lac de jardin.
L'abbaye de Loc-Dieu a été fondée par douze moines venus en 1123 du monastère de Dalon en Limousin. Disciples de Géraud de Sales, après avoir mené une vie érémitique, ces moines obtiennent l'appui de l'évêque de Rodez et le don d'un vaste terrain par le seigneur du lieu, Ardouin de Parisot, dans lequel ils marquent par des croix l'enceinte des futurs bâtiments monastiques. Très proche

Illustrations


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250894NUCA - L'étang devant le bâtiment abbatial. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250895NUCA - Allée conduisant au potager et vers la tour. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250896NUCA - Platanes en quinconce au bord du lac. A l'arrière-plan les deux pavillons d'entrée. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250897NUCA - Le cadre paysager de l'étang. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250898NUCA - Les bâtiments abbatiaux au bord de l'étang. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), ancienne abbaye de cisterciens Notre-Dame de Loc-Dieu, actuellement demeure.
Référence : IVR73_20111250899NUCA - La maison du Jardinier et la nouvelle orangerie. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250900NUCA - Le verger, dans le deuxième hémicycle au-dessus du potager. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250901NUCA - Le verger, au-dessus du potager. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250902NUCA - Le verger, dans le deuxième hémicycle au-dessus du potager. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250903NUCA - Le verger, au-dessus du potager. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250904NUCA - Le mur en hémicycle du potager : vue prise depuis le verger. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250905NUCA - L'ancien potager en hémicycle et son grand bassin circulaire. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250906NUCA - Composition de buis nains en carrés dans l'ancien potager (détail). - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250907NUCA - L'ancien poatger (au premier plan) et le verger (à l'arrière-plan) séparés par le mur de clôture. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250908NUCA - L'ancien potager avec son bassin circulaire au premier plan. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250909NUCA - La maison du jardinier et la nouvelle orangerie en bordure du potager. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250910NUCA - Groupe s'arbres autour d'une deuxième pièce d'eau en amont du parc. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250911NUCA - Le lac et son environnement paysager. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250917NUCA - Massifs d'arbres au bord de l'étang (platanes). - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250924NUCA - L'escalier menant à la grande terrasse de 1840, au chevet de l'église, ponctué par un cèdre du Liban. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250925NUCA - Perspective sur la tour d'angle sud-est depuis la grande terrasse de 1840. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Martiel (Aveyron), Jardin d'agrément de l'abbaye de Loc-Dieu.
Référence : IVR73_20111250928NUCA - Le plan de l'abbaye : de gauche à droite l'ancien potager, l'étang, les pavillons d'entrée, les bâtiments abbatiaux, le pavillon du garde-chasse. - Poitou, Philippe, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées.


Documents liés

Bibliographie :
Montalivet Camille de. Loc-Dieu. Millau, éd. du Beffroi, 1989, 32 p. (coll. Tourisme et Culture en Aveyron).
Fruneau Marie-Noëlle.12 - Martiel - Parc de l'abbaye de Loc-Dieu. Fiche de pré-inventaire des parcs et jardins remarquables (Aveyron). Ministère de l'Ecologie et du développement durable, Ministère de la Culture, Direction du Patrimoine, 1995.
Parc de l'abbaye de Loc-Dieu, in Cranga Yves et Marie-Françoise. Midi-Pyrénées, terre de jardins : le Temps et la Mémoire. Aix-en-Provence, Edisud, 2000, pp. 44-46.

Informations complémentaires

Référence :
IA12000032
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées
Rédacteur(s) :
Fournier Claire
Date de publication :
2011
Date de mise à jour :
2015/01/14
Observations :
Cote du dossier Environnement : 32D.