Recherche en cours...


Recherche

collectif communal maisons fermes

On observe une grande permanence des implantations : la totalité des hameaux, des écarts, les domaines fermiers La Monge et Enteraine, figurent déjà sur la Carte de Cassini. Le
Oeuvre non localisée

Historique

Datation principale :
17e siècle (?) ; 18e siècle
Année(s) :
1668 ; 1760 ; 1766 ; 1788 ; 1813 ; 1912
Justification de la datation :
porte la date
Commentaire historique :
On observe une grande permanence des implantations : la totalité des hameaux, des écarts, les domaines fermiers La Monge et Enteraine, figurent déjà sur la Carte de Cassini. Le nombre élevé de hameaux et d'écarts sur un territoire aussi restreint est lié à un mode de faire-valoir indirect. Le hameau de Languit dépendait d'une ancienne maison forte datant du 15e siècle, reconstruite au 18e siècle. Les principaux hameaux se sont maintenus et agrandis (Les Bordes, Roubichou, Languit). Les plus petits, identifiables comme "écarts" (habitats d'ouvriers agricoles à disposition des grandes fermes ou métairies) ont eu tendance à se réduire, comme Trufet, Minguet, Menet, Le Castel. Certains sont devenus de simples fermes, tel l'ancien hameau Le Marty, entièrement reconstruite après son incendie en 1944. Aucun vestige de pan de bois n'a pu être repéré. Les constructions les plus anciennes font appel au moellon calcaire. Le galet prend peu à peu le pas dans l'appareil mixte. Les quelques dates portées sont gravées dans la pierre, certaines sont très anciennes par comparaison avec celles rencontrées sur le pays appaméen : elles permettent, à Menet, de remonter au 17e siècle (16.., date incomplète, et 1668), à la 2e moitié du 18e siècle pour l'écart de Minguet et le Domaine de Languit, à 1813 sur une habitation de Roubichou. L'avant-toit débordant, comme les génoises à trois rangs, termine le bâti du 18e siècle. La génoise s'impose au 19e siècle, ainsi que la corniche en brique. L'habitat traditionnel s'est beaucoup transformé au cours de la 2e moitié du 19e siècle, voire dénaturé et ce, plus encore au 20ème siècle.

Description

Matériaux et mise en oeuvre :
calcaire ; moellon ; galet ; appareil mixte ; bois ; brique ; pierre ; enduit partiel
Matériaux de la couverture :
tuile
Commentaire descriptif :
Il n'y a pas de village centre à Arvigna, mais un habitat très dispersé. Il se présente sous la forme de petits agglomérés, hameaux ou écarts répartis sur la partie orientale de la commune, sur les versants qui dominent la vallée. Le type traditionnel de la maison de bourg avec étable intégrée se rencontre dans les hameaux les plus importants, en particulier à Languit, Las Bordes et Roubichou. La maison à travée unique (10 maisons repérées) est trapue à l'origine : construite en moellons calcaire mélangés à du galet, avec des encadrements de baies en bois, ou en pierre pour la porte d'entrée, un toit débordant, elle se rapproche comme à Menet du modèle montagnard. Les maisons à deux travées (6 maisons repérées) proposent des encadrements de brique en arc segmentaire. Deux maisons de maître ordonnancées à trois travées sont visibles au coeur de Las Bordes. Les ensembles identifiés comme "écarts", Trufet, Minguet, Menet et Le Castel, sont aujourd'hui très petits. En revanche, un grand nombre de fermes (15 repérées) parsèment le territoire. Les logis et dépendances y sont bâtis en moellons grossiers de calcaire, plus ou moins mélangés à du galet, et toujours enduits à la chaux. D'allure rustique, les encadrements en bois évoquent l'habitat rural montagnard. A Roubichou, les habitations prennent des allures castrales avec leurs hauts murs de moellons, leurs petites ouvertures à encadrement de bois, et leurs génoises à 3 rangs. A Menet, une habitation répondant à cette typologie, avec avant-toit débordant, arbore en linteau une date gravée (1668). Seuls les enduits permettent d'introduire quelques fantaisies en décor : ce sont des bandes peintes sous le rebord du toit (large bandeau blanc, décoré quelquefois de losanges), ou bien autour des baies, ou en bandes verticales latérales. Ce sont aussi des effets de bossage en sous-bassement ou sur les chaînes d'angles, courants à Arvigna. Plus rares que les génoises, ont été repérées des corniches en brique décorées de dents d'engrenage.
Typologie :
maison-bloc en habitat aggloméré, à une ouverture à l'étage ; maison-bloc en habitat aggloméré, à deux ouvertures à l'étage ; maison de maître en habitat aggloméré, à trois ouvertures ou plus à l'étage ; exploitation agricole en habitat dispersé, comportant logis, éventuellement logements et dépendances en alignement ; ensemble de petites maisons-blocs juxtaposées, avec ou sans dépendance en alignement ; avant-toit débordant ; génoise à deux rangs de tuiles ; génoise à trois rangs de tuiles ; enduit à inclusion de cassons de briques ; inclusion de vases en céramique en façade ; corniche en brique

Localisation

Commune :
Arvigna
Aire d'étude :
Communauté de communes du Pays de Pamiers

Oeuvres liées

Aucun dossier n'est lié à cette notice.


Illustrations


Arvigna (Ariège), écart.
Référence : IVR73_20030900253NUCA - Plan cadastral "napoléonien". Arvigna, section B de Roubichou, 1re feuille : Roubichou hameau (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers.


Arvigna (Ariège), écart.
Référence : IVR73_20030900258NUCA - Plan cadastral "napoléonien". Arvigna, section B de Roubichou, 2e feuille : Minguet hameau (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers.


Arvigna (Ariège), écart.
Référence : IVR73_20030900265NUCA - Plan cadastral napoléonien. Arvigna, section C dite d'Arvigna, 1re feuille, 1re partie : Arvigna, Comet, Bruyère, Menet (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers.


Arvigna (Ariège), écart.
Référence : IVR73_20030900268NUCA - Plan cadastral napoléonien. Arvigna, section C dite d'Arvigna, 1re feuille, 2e partie : Marti (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers.


Arvigna (Ariège), écart.
Référence : IVR73_20030900281NUCA - Plan cadastral "napoléonien". Arvigna, section D de Las Bordes et d'Enterene, 1re feuille, 2e partie : Enterraine (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers.


Arvigna (Ariège), écart.
Référence : IVR73_20030900287NUCA - Plan cadastral "napoléonien". Arvigna, section D de Las Bordes et d'Enterene, 2e feuille : Monge (détail). - Peiré, Jean-François, (c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers.


Documents liés

Aucun document n'est lié à cette notice.


Informations complémentaires

Référence :
IA09000120
Copyright :
(c) Inventaire général Région Midi-Pyrénées ; (c) Communauté de communes du Pays de Pamiers
Rédacteur(s) :
Fournier Claire ; Claeys Laurent
Date de publication :
2003
Date de mise à jour :
2014/01/08